Abdoulaye Wade renonce à son mandat de député

Abdoulaye Wade ne sera pas présent à la cérémonie d’ouverture solennelle de la session parlementaire le 14 septembre prochain.

L’ancien président sénégalais a démissionné dimanche de son poste de député comme il l’avait promis, une fois la victoire de sa coalition assurée au terme des législatives du 30 juillet dernier.

Dans une lettre adressée au secrétaire général, l’ex-président a indiqué avoir pris part aux dernières législatives dans l’unique but de « soutenir son parti, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et sa coalition, Wattù Senegaal, dont il était la tête de liste pendant les élections ».

Estimant avoir accompli sa mission en permettant au PDS de disposer du premier groupe parlementaire d’opposition avec 19 députés, l’ex-chef d’Etat a demandé au secrétaire général de prendre en « compte sa démission et de porter à la connaissance des autres députés qu’il ne sera pas présent à la séance d’ouverture solennelle convoquée pour le jeudi 14 septembre 2017 ».

En attendant l’élection du Président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Wade, étant le doyen des députés devait siéger à la tête de l’hémicycle.

Sa visite auprès de la famille de Khalifa Sall, l’autre grand absent de la rentrée parlementaire du 14 septembre qui avait marqué une alliance tacite entre lui et le maire de Dakar laissait entrevoir la naissance d’une union sacrée entre les groupes parlementaires de ces deux figures de l’opposition.

BBC