Abus de confiance et extorsion de fonds, Foundi Djibril n’est pas à son premier coup d’essai

Cheik Djibril, un prédicateur comorien réputé pour ses interventions et discours religieux publiques et sur les réseaux sociaux, a été arrêté aux Comores et jeté en prison pour Abus de confiance et extorsion des biens.

L’affaire date de 2012.
A en croire Moina Halima qui est la victime dans cette affaire, sa famille avait fait appel à Oustadh Cheick Djibril pour une prière afin d’enlever une malédiction.  C’est ainsi que Djibril demanda à la famille de lui apporter tous ses biens pour qu’il puisse faire une prière et enlever la malédiction sur ces biens.  Mais une fois la malédiction enlevée,  Djibril n’a pas restitué les biens (plusieurs millions KMF et environ 1kg d’or). Moina Halima porte plainte, Djibril fuit vers la France.

Quant à Djibril, il accepte avoir pris l’argent mais dans un autre contexte.
«  J’ai demandé à la famille de Moina Halima de faire un sacrifice. Ils m’ont donné de l’argent et de l’or que j’ai ensuite remis à des orphelins », dit Djibril.

Djibril dit avoir remis les biens (plusieurs millions) à des orphelins, sauf qu’il n’est pas en mesure de dire qui et qui a-t-il remis l’argent.

La version de Djibril est considérée comme étant mensongère car il a d’abord fuit la justice comorienne et  s’est ensuite excusé auprès de la famille et a accepté de restituer volontairement l’argent détourné.

Egypte, Djibril était connu comme étant un escroc par ses compatriotes

En Egypte, où le prédicateur faisait ses études,  Cheick Djibril a abusé  beaucoup de ses compatriotes. Ici on vous relate l’histoire de Hassani –un jeune comorien résidant aujourd’hui en France– telle qu’il nous l’a expliquée.

Hassani s’était rendu au Caire pour rejoindre ensuite l’Europe. A son arrivée, il rencontre Djibril qui lui explique qu’il a des amis passeurs  qui peuvent l’amener en Grèce.  Il lui dit que les frais de passage s’élève à 1500 euros, mais si Hassani lui donne 500 euros, il s’en chargera pour que Hassani puisse entrer en Europe. Et pour convaincre Hassani, il est parti avec lui voir les passeurs et discuter avec. Sauf qu’ils parlaient une langue que Hassani ne connaissait pas.

Hassani donna à Djibril les 500 euros. C’est plus tard qu’il apprendra que Djibril est un escroc. Il perdit alors à jamais ses 500 euros.

Sénégal, 2009, le prédicateur arrêté pour abus de confiance

En décembre 2009, le prédicateur Djibril se trouvait au Sénégal où il prêchait la parole de Dieu et celle de son prophète Mahomet.  Son talent et son humour attiraient beaucoup du monde.  Il constata que les sénégalais aimaient trop ses discours et lui respectaient beaucoup.  Il profita de cela pour abuser la confiance de certains jeunes sénégalais qui rêvaient partir faire des études religieuses en Arabie Saoudite.
« Je suis envoyé ici par le gouvernement comorien pour remettre des bourses d’études saoudiennes aux étudiants comoriens qui souhaitent partir étudier en Arabie Saoudite. Mais personne n’en veut. Celui, qui me donnera 500.000 FCFA, je lui donnerai une bourse », explique Djibril à ses victimes sénégalaises.

Ses victimes avait été très séduites car Djibril leurs avait expliquées que chaque détenteur se verra payé l’équivalent de 500.000 KMF par mois, soit un peu plus de 1000 euros.

Quand ses victimes avaient appris que Djibril s’apprêtait à quitter le Sénégal, elles avaient alerté la police. Djibril avait été arrêté. Il remboursa une part de l’argent escroqué, le reste c’est la communauté comorienne au Sénégal qui s’en chargeait.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *