Croup : Symptômes, prévention et traitements

Le croup est une inflammation des cordes vocales (larynx) et de la trachée. Il provoque des difficultés respiratoires, une toux aboyante et une voix rauque. La cause est généralement un virus, souvent virus parainfluenza. Les autres causes comprennent les allergies et le reflux.

Le  croup commence souvent comme un rhume. Les cordes vocales et la trachée deviennent enflées, provoquant l’enrouement et la toux. Il peut également y avoir de la fièvre et des sons bruyants et aigus en respirant. Les symptômes sont généralement pires la nuit et durent environ trois à cinq jours. Les enfants âgés entre 6 mois et 3 ans ont le plus grand risque d’attraper le croup. Ils peuvent également avoir des symptômes plus graves. Le croup est plus commun en automne et en hiver.

La plupart des cas de croup viral sont légers et peuvent être traités à la maison. Rarement, le croup peut devenir grave et interférer avec la respiration de l’enfant. Si vous vous inquiétez de la respiration de votre enfant, appelez immédiatement votre fournisseur de soins de santé.

Symptômes

Le croup commence souvent comme un rhume typique. S’il y a assez d’inflammation et de toux, un enfant développera une forte toux aboyante. Cette situation est souvent pire la nuit et elle est encore aggravée par les pleurs et la toux, ainsi que par l’anxiété et l’agitation, entraînant un cycle d’aggravation des symptômes. La fièvre et une voix rauque sont également communes. La respiration de l’enfant peut être bruyante ou laborieuse.

Parce que les enfants ont de petites voies respiratoires, ils sont les plus susceptibles d’avoir des symptômes plus marqués avec le croup, en particulier les enfants de moins de 3 ans.

Les symptômes du croup durent généralement de trois à cinq jours.

Quand voir un médecin

Environ 5% des enfants vus au service des urgences pour croup nécessitent une hospitalisation. Vous devriez consulter immédiatement un médecin si votre enfant:
– Fait des bruits de respiration bruyants et aigus (stridor) à la fois en inspirant et en exhalant
– Commence à baver ou a de la difficulté à avaler
– Semble anxieux et agité ou fatigué et apathique
– Respire à un rythme plus rapide que d’habitude
– Lutte pour respirer
– Développe la peau bleue ou grisâtre autour du nez, de la bouche ou des ongles (cyanose)

Causes

Le croup est généralement causé par une infection virale, le plus souvent un virus parainfluenza.

L’enfant peut contracter un virus en respirant des gouttelettes respiratoires infectées toussées ou éternuées dans l’air. Les particules de virus contenues dans ces gouttelettes peuvent également survivre sur des jouets et d’autres surfaces. Si votre enfant touche une surface contaminée et touche ensuite ses yeux, son nez ou sa bouche, une infection peut s’ensuivre.

Facteurs de risque

Les plus à risque de contracter le croup sont les enfants âgés de 6 mois à 3 ans. L’incidence maximale de la maladie est d’environ 24 mois.

Complications

La plupart des cas de croup sont légers. Dans un petit pourcentage de cas, les voies respiratoires gonflent suffisamment pour interférer avec la respiration.

La prévention

Pour prévenir le croup, il faut prendre les mêmes mesures qu’on utilise pour prévenir le rhume et la grippe. Le lavage fréquent des mains est le plus important. Il faut  également tenir  les enfants à l’écart de toute personne malade.

Pour éviter les infections plus graves, il faut  garder  les vaccinations des enfants à jour. Les vaccins contre la diphtérie et l’Haemophilus influenza de type b offrent une protection contre certaines des infections des voies respiratoires supérieures les plus rares – mais les plus dangereuses. Il n’y a pas encore de vaccin qui protège contre les virus parainfluenza.

Traitement

La plupart des cas de croup peuvent être traités à la maison. Les enfants auront besoin de plus de liquides que la normale lorsqu’ils combattront le croup. On peut aider un enfant à mieux respirer en l’exposant à l’air humide. Cela peut être fait avec une pièce chaude et humide ou un humidificateur à vapeur. L’air frais aide également. On peut donc emmener l’enfant souffrant dehors pendant les mois d’hiver pendant quelques minutes pour avoir de l’air frais.

Aussi, on peut faire respirer l’enfant malade à travers un gant de toilette chaud et humide pendant quelques minutes pour l’aider à respirer. Si l’enfant tousse pendant de longues périodes, il faut consulter un professionnel de la santé car l’enfant peut avoir des douleurs thoraciques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *