Des moniales enceintes à Milan après avoir accueilli des migrants

En servant dans la maison du Seigneur, ces neuf sœurs d’un couvent milanais ne s’attendaient certainement pas à tomber enceintes après avoir accordé refuge à des migrants.

En juillet 2016, cinq migrants ont frappé à la porte d’un couvent à Milan en demandant asile, chose qui leur a tout naturellement été accordée.

Cependant six mois plus tard, la mère supérieure du couvent a eu une très mauvaise surprise en découvrant une dizaine de ses jeunes sœurs enceintes.

Indignée par cette nouvelle, la supérieure, une dame d’un certain âge, a réclamé aux sœurs de renoncer au noble travail de religieuse et de quitter le couvent. Elle regrette d’avoir été malade à cette période-là et de ne pas avoir pu être au couvent pour empêcher ce péché.

Cependant, malgré l’évidence de la situation, les futures mamans essaient de se justifier en déclarant ne jamais avoir eu de rapports sexuels avec les migrants.

« Nous n’avons rien fait de mal. Ces malheureux avaient besoins d’amour et d’être consolés. Marie est aussi tombée enceinte tout en restant vierge. La supérieure croit, tout comme nous toutes, à sa chasteté. C’est aussi un miracle pour nous et nous en remercions le Bon Dieu », déplorent des soeurs.

Avec Sputnik


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *