France: faune et flore

La vie végétale

La flore est étroitement liée au climat, de sorte qu’en France, il n’est pas surprenant qu’il existe deux divisions majeures mais inégales: la Province holarctique et la plus petite province méditerranéenne. La majeure partie de la France se situe dans la région végétative biogéographique holarctique, caractérisée par des espèces septentrionales, et peut être divisée en trois parties. Une grande partie de l’ouest de la France en constitue une partie. Il se situe au nord de la Charente et englobe la majeure partie du bassin parisien. La végétation naturelle est caractérisée par le chêne (maintenant largement défriché pour la culture), le châtaignier, le pin et le hêtre dans les hautes terres qui reçoivent plus de 600 mm (23,6 pouces) de précipitations annuelles. Les landes de bruyère sont également courantes, en tant que caractéristiques essentiellement anthropiques (créées par le défrichage, le brûlage et le pâturage des forêts). On trouve des genêts, des ajoncs, de la bruyère et des fougères. Au sud de la Charente, Le bassin d’Aquitaine a un mélange de bruyère et d’argousse sur les plateaux et plusieurs variétés de chênes, de cyprès, de peupliers et de saules dans les vallées. Parmi les causses du Massif Central et sur d’autres plateaux calcaires, balais, landes, lavandes et genévriers apparaissent parmi les rochers nus. La végétation de l’est de la France, qui constitue une deuxième partie de la division holarctique, est d’un type plus central européen, avec des arbres comme l’érable de Norvège, hêtre, chêne pédonculé et mélèze; le charme est souvent présent comme une couche d’arbuste sous le chêne. Les différentes zones de haute montagne forment une troisième partie holarctique; par temps nuageux et humide, ils ont des hêtraies à plus basse altitude, cédant la place au sapin, au pin des montagnes et au mélèze mais avec des épinettes très plantées. Au-dessus de la limite des arbres se trouvent des alpages, de plus en plus abandonnés, avec seulement des arbres rabougris mais resplendissants de fleurs au printemps et au début de l’été.

La deuxième grande division de la végétation du pays se situe dans la Zone climatique méditerranéenne et offre un contraste marqué avec la vie végétale ailleurs en France. La sécheresse estivale prononcée de cette zone provoque la mort des plantes bulbeuses en été et encourage les plantes xérophytes qui retardent la perte en eau au moyen de feuilles épineuses, laineuses ou brillantes; il s’agit notamment du chêne à feuilles persistantes, du chêne-liège et de toutes les bruyères, cistes et lavandes. Le parapluie, le pin et le cyprès  dominent le paysage. La vie végétale prédominante des plateaux de Roussillon est le maquis, comprenant d’arbustes résistant à la sécheresse, caractérisés au printemps par les fleurs colorées des cistes, des genêts et des bruyères; dans la plupart des régions, il s’agit d’une forme qui s’est développée après la destruction humaine de la forêt à feuilles persistantes. Une grande partie du terrain le plus chaud et le plus sec de la Provence est recouverte d’une lande rocheuse appelée garigue. Cette région est un domaine principal du vignoble, mais des citronniers et des orangers y poussent également. À une altitude d’environ 790 mètres (2 600 pieds), comme dans les Cévennes , apparaît une forêt de feuillus , principalement sous la forme de châtaigniers . À une altitude de 1 370 mètres (4 500 pieds), cela cède la place à une forêt de sapins et de pins de conifères subalpins .

La forêt couvre 15 000 000 d’hectares, soit plus du quart de son territoire. La plupart des forêts sont situées sur les massifs des Ardennes et des Vosges et dans les chaînes de montagnes du Jura , des Alpes et des Pyrénées , mais de vastes forêts de plaine se développent dans des sols pauvres, comme celui de la plaine de Sologne au sud de la Loire . La forêt plantée de pins maritimes couvrant environ 953 000 hectares dans les Landes, dans le sud-ouest de la France, serait la plus vaste d’ Europe occidentale.. De plus en plus, les forêts sont moins une source de bois que des installations de loisirs, en particulier celles situées à la périphérie de grandes agglomérations urbaines, telles que Fontainebleau et d’autres de la région Île-de-France .

Vie animale

La faune de la France est relativement typique des pays d’Europe occidentale. Parmi les plus grands mammifères, on trouve le cerf, le chevreuil et le sanglier, encore chassés; le daim est plutôt rare. Dans les hautes Alpes se trouvent le rare chamoix et le bouquetin réintroduit. On trouve des lièvres, des lapins et divers types de rongeurs dans les forêts et dans les champs. Les carnivores comprennent le renard, la genette et le rare chat sauvage. Parmi les espèces en voie de disparition figurent le blaireau, la loutre, le castor, la tortue, la marmotte des Alpes et l’ours brunet le lynx des Pyrénées. Les phoques ont presque entièrement disparu des côtes françaises. Alors que la vie des oiseaux français est en général semblable à celle de ses voisins, le sud de la France est à la limite nord de la chaîne des oiseaux migrateurs africains et des oiseaux tels que le flamant rose, le vautour d’Egypte, l’échasse  ont des habitats dans le sud de la France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *