«Goodbye l’assassin, président de la guerre»: à Athènes, ils disent adieu à Barack Obama

Un flash-mob sous le slogan «Goodbye, le président de la guerre» s’est tenu à proximité de l’Ambassade des États-Unis à Athènes pour « fêter » la fin du mandat de Barack Obama.

Aujourd’hui à Athènes, une dizaine de personnes masquées portant des chapeaux orange ont déplié des affiches sur lesquelles on pouvait lire des slogans tels que « Goodbye, le président de la guerre » et « Non à la guerre, non à l’Otan ».

Les manifestants tenaient dans leurs mains des ballons noirs et des photos d’enfants originaires de pays et de régions où les États-Unis mènent des opérations militaires, à savoir l’Irak, la Syrie, la Libye, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Érythrée, le Yémen et le Donbass. Les noms des pays accompagnaient chaque photo.

« Aujourd’hui, c’est le dernier jour du mandat d’Obama. Quand il a été élu, les États-Unis menaient deux guerres, en Irak et en Afghanistan, et il a promis qu’il les arrêterait. Actuellement, les États-Unis mènent huit guerres. Rien qu’en 2016 ils ont largué 230 bombes, ce qui a emporté la vie de milliers de personnes », a commenté Andreas Zafiris, un des organisateurs de l’action.

« Nous sommes arrivés pour dire adieu au président qui déclenche des guerres, parce que nous voulons la paix en Syrie, dans le Donbass et en mer Égée », a expliqué Zafiris, qui avait auparavant participé à plusieurs actions visant à récolter de l’aide humanitaire pour les habitants du Donbass.

À la fin du flash-mob, les participants ont lancé dans le ciel leurs ballons noirs. La police n’a pas empêché le flash-mob de se tenir, ayant simplement demandé de ne pas s’approcher de l’enceinte de l’Ambassade des États-Unis et de ne pas troubler l’ordre public.

Avec Sputnik


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *