Héra: déesse olympienne du mariage et de l’accouchement

Héra était la déesse olympienne du mariage et de l’accouchement et était également connue comme la reine des dieux. Elle a également été la protectrice du mariage et s’est fait un symbole pour les femmes mariées, en raison de leur attention. En tant que telle, elle est également la divinité la plus associée à la famille et au bien-être des femmes et des enfants.

Héra était l’épouse de Zeus, la reine d’Olympe. Son mariage, cependant, était malheureux, puisque Zeus avait des maîtresses et des enfants illégitimes. Elle était connue pour être jalouse et vengeresse envers les personnes ou les dieux qui l’ont blessée ou croisée. Cependant, parce qu’elle ne pouvait pas blesser Zeus qui l’avait trompée à plusieurs reprises, elle a poursuivi et torturé ses maîtresses et ses enfants illégitimes.

Nom

Sur la base du nombre de cultes, Héra était une déesse très ancienne, peut-être même antérieure à Zeus . En fait, on suppose que nous ne connaissons même pas son nom d’origine. « Héra » est en fait un titre, qui est généralement traduit par « Dame ». L’ homologue romain d’Héra était Junon, la déesse qui a donné son nom au mois de juin, même aujourd’hui, juin est le mois le plus populaire pour les mariages.

Représentation et symbolisme

Héra était généralement représentée aux côtés de Zeus , comme une femme matrone entièrement vêtue d’une beauté solennelle, portant une couronne cylindrique appelée polos ou une couronne et un voile. Parfois, elle porte un sceptre coiffé d’une grenade et d’un coucou – le premier un symbole de fertilité, le second un signe de la façon dont elle a été courtisée par Zeus . Elle est également souvent accompagnée d’un paon, l’un de ses animaux sacrés.

Épithètes

Homer se réfère souvent à Héra comme «aux yeux de vache» et «aux bras blancs» – qui sont ses épithètes les plus célèbres. Elle est aussi parfois appelée «vierge», car on croyait qu’elle se baignait chaque année dans une source pour renouveler sa virginité.

Famille

Née après Hestia et Déméter , Héra est la plus jeune des trois filles de Cronos et Rhéa et leur troisième enfant dans l’ensemble; Hadès , Poséidon et Zeus – dans cet ordre – sont ses plus jeunes frères. Cependant, comme tous ses frères et sœurs à l’exception de Zeus , elle a été avalée par son père à la naissance et plus tard dégorgée pour naître de nouveau, elle est parfois appelée la fille aînée de Cronos et Rhéa. Raisonnablement, puisque le Titan a dû vomir ses enfants dans l’ordre inverse de celui dans lequel il les a mangés.
Ses enfants étaient Arès, Hébé, Ilithyie, Héphaïstos et Éris.

Le mariage « sacré »

Héra était la fille de Cronos et Rhéa. La dernière déesse femelle née avait deux soeurs et trois frères. Héra a épousé son frère Zeus afin de couvrir sa honte d’être prise de force. Tout a commencé quand Zeus est tombé amoureux d’elle et l’a courtisée sans succès. Il a ensuite exploité son empathie envers les autres êtres. Il s’est transformé en coucou, a volé devant sa fenêtre et a fait semblant d’être gelé par le froid. A la vue de l’oiseau, Héra ressentit du chagrin et de la pitié. Elle le prit à l’intérieur et le porta à sa poitrine pour le réchauffer. Zeus s’est ensuite retransformé dans son état d’origine et a profité d’elle. Héra avait tellement honte d’être «exploitée» qu’elle avait accepté le mariage qui a eu lieu au Jardin des Hespérides. Le mariage sacré a été célébré avec honneurs et sacrifices. Tout le monde a accueilli sa nouvelle reine, chantant des hymnes et lui offrant des cadeaux. Même Gaïa était si heureuse qu’elle a fait fleurir un arbre avec des pommes d’or en l’honneur d’Héra. Après le mariage, Zeus et Hera ont fait une lune de miel qui a duré trois cents ans. De leur union sont venus Arès, Hébé, Ilithyie, Héphaïstos et Éris.

Complot contre Zeus

Même s’ils ont eu leurs moments heureux, Héra n’a jamais oublié ce que Zeus lui avait fait . Par conséquent, elle a bien choisi son timing lorsque Zeus a été sévère avec ses collègues olympiens. Et quand ils en avaient marre de lui, Héra les a parlé de révolte. Cependant, le plan lui-même n’était pas du tout brillant. Héra en a profité et a drogué sa boisson. Lorsque Zeus s’est endormi, elle a appelé les autres dieux pour qu’ils viennent l’attacher à une chaise. Ils ont attaché Zeus fermement, faisant cent nœuds et ont pris son coup de foudre. Ensuite, leur plan réussi a pris fin et ils ont commencé à se demander quoi faire ensuite et qui allait devenir le leader. Briareos, l’un des trois Hécatonchires, que Zeus avait libéré du Tartare, a entendu la conversation et s’est rendu compte que Zeus était attaché. Il se faufila immédiatement et commença à dénouer chaque nœud en même temps avec ses cent mains. Le tremblement fit réveiller Zeus, il sauta de la chaise et attrapa son coup de foudre. Choqués, les dieux se sont mis à genoux et ont commencé à supplier Zeus de faire preuve de miséricorde. Zeus a ensuite attrapé Héra et lui a attaché les poignets avec des chaînes dorées, de lourdes enclumes à ses pieds et l’a suspendue au ciel. Elle a pleuré toute la nuit dans une telle douleur qu’elle pouvait être entendue du ciel. Personne des immortels n’a osé l’aider car ils avaient tous peur de Zeus. Le lendemain, Zeus a fait preuve de pitié et a accepté de la laisser partir mais à une condition. Héra devait jurer de ne plus jamais comploter et se rebeller contre lui . Elle a promis de ne plus jamais le faire et a tenu parole, mais sa colère envers les maîtresses de Zeus et les enfants illégitimes venait de commencer.

Courroux et vengeances d’Héra

Dans son mariage, elle était à juste titre jalouse et en colère contre les infidélités de son mari . Et parce qu’elle n’a pas pu le punir, elle a plutôt jeté sa colère sur les amantes de Zeus. Il y a des dizaines de mythes sur la persécution d’Héra. Elle a jeté sa colère sur le demi-dieu Héraclès, où elle avait bouleversé sa vie. Héra poursuivait Léto, mère d’Apollon et d’Artémis , afin de l’empêcher de donner naissance. Elle avait envoyé deux de ses serviteurs pour la tuer. Elle était également responsable de la destruction de la princesse mortelle Sémélé qui était enceinte de Dionysos. Plus tard Hermès aidé Zeus à coudre Dionysos dans sa cuisse. Après sa naissance, Héra a constamment chassé le dieu du plaisir, l’obligeant à errer d’un endroit à l’autre. Elle a également découvert Zeus l’a trompé avec sa prêtresse Io. Lorsqu’elle s’est approchée du couple, Zeus a transformé Io en vache pour la cacher. Mais, Héra était méfiante et a exigé que Zeus lui donne la vache en cadeau. Puis elle la mit de côté, sous la garde de cent Argos aux yeux. Elle a également souligné sa colère contre Éaque, le roi d’Égine, et tout son pays en empoisonnant la source d’eau du pays.

Guerre de Troie

Héra a soutenu les Grecs pendant la guerre de Troie, car elle était en colère contre Paris pour ne pas l’avoir choisie comme « la plus belle » des déesses. Selon Iliad, elle est même allée soutenir les Grecs sur le champ de bataille dans son char aux côtés d’Athéna. Héra a motivé les Grecs en criant si fort, comme s’il s’agissait d’hommes en forme criant avec tout ce qu’ils avaient. Elle a même séduit Zeus et en a profité de lui jusqu’à l’épuisement, afin de l’endormir. Pendant le sommeil, les dieux sont intervenus sur le champ de bataille pour soutenir les Grecs, même si Zeus a donné des ordres directs de ne pas s’engager.

Autres mythes

Héra était également fortement impliquée dans le mythe de Jason et de la Toison d’or, où elle a aidé Jason  jusqu’à ce que son complot contre Pélias soit réussi. Puis elle l’a abandonné. Dans un autre mythe, Héra était furieuse contre Zeus pour avoir donné naissance à Athéna de son propre chef. Par conséquent, sans l’aide de Zeus, elle a donné naissance à Héphaïstos. Mais contrairement à Athéna qui était belle et sage, Héphaïstos s’est avéré boiteux et déformé. Il n’était pas apprécié et a été jeté de l’Olympe. Cependant, il a plus tard forcé les dieux à l’inviter à retourner à l’Olympe quand il avait envoyé un cadeau à sa mère. C’était une chaise dorée magique avec des chaines invisibles. Surprise par le cadeau, Héra s’assit sur la chaise et déclencha le piège. Elle était liée par la chaise et personne, à part Héphaïstos, n’a pu la libérer. Les dieux ont été plus tard, avec l’aide de Dionysos, capables de convaincre Héphaïstos de la laisser partir en échange de son retour à la maison et de son mariage avec Aphrodite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *