Intégration en amont

Qu’est-ce que l’intégration en amont?

L’intégration en amont est une forme d’intégration verticale dans laquelle une entreprise élargit son rôle pour s’acquitter de tâches précédemment exécutées par des entreprises de la chaîne d’approvisionnement. Les entreprises finalisent souvent l’intégration en amont en acquérant ou en fusionnant avec ces autres activités, mais elles peuvent également le faire par leurs propres moyens.

Les entreprises recherchent une intégration en amont lorsque l’on s’attend à une efficacité accrue et à des économies de coûts. Par exemple, ce type d’intégration pourrait réduire les coûts de transport, améliorer les marges bénéficiaires et rendre l’entreprise plus compétitive.

Comprendre l’intégration en amont

L’intégration verticale se produit lorsqu’une entreprise englobe plusieurs segments de la chaîne d’approvisionnement. Une chaîne d’approvisionnement est la somme des individus, organisations, ressources, activités et technologies impliqués dans la fabrication et la vente d’un produit. La chaîne d’approvisionnement commence par la livraison des matières premières d’un fournisseur à un fabricant et se termine par la vente d’un produit final au consommateur final. L’intégration en amont se produit lorsqu’une entreprise initie une intégration verticale en revenant en arrière dans la chaîne de son secteur.

Un exemple général d’intégration en amont est le cas où une entreprise de boulangerie progresse dans la chaîne d’approvisionnement pour acheter un transformateur de blé ou une ferme de blé. Dans ce scénario, un fournisseur de détail achète l’un de ses fabricants, éliminant ainsi l’intermédiaire et nuisant à la concurrence.

Pourquoi l’intégration en amont est-elle si importante?

L’intégration en amont est une stratégie commerciale très importante. En appliquant cette stratégie, une entreprise peut améliorer ses résultats. Les coûts peuvent être contrôlés de manière significative de la production au processus de distribution. Les entreprises peuvent également mieux contrôler leur chaîne de valeur, en augmentant leur efficacité et en obtenant un accès direct aux matériaux dont elles ont besoin. En outre, ils peuvent tenir leurs concurrents à distance en accédant à certains marchés et ressources, notamment la technologie ou les brevets.

Différence entre intégration en amont et intégration en aval

En revanche, l’intégration en aval est un type d’intégration verticale qui implique l’achat ou le contrôle de distributeurs. Un exemple d’intégration avancée est le cas où la boulangerie vendait ses produits directement aux consommateurs sur les marchés de producteurs locaux ou si elle possédait une chaîne de magasins de vente au détail à travers laquelle elle pourrait vendre ses produits. Si la boulangerie ne possédait pas de ferme de blé, de transformateur de blé ou de commerce de détail, elle ne serait pas du tout intégrée verticalement.

Problèmes potentiels liés à l’intégration en amont

L’intégration verticale n’est pas intrinsèquement bonne. Pour de nombreuses entreprises, il est plus efficace et rentable de s’appuyer sur des distributeurs et des fournisseurs indépendants. Une intégration en amont ne serait pas souhaitable si un fournisseur pouvait réaliser de plus grandes économies d’échelle et fournir des intrants à un coût inférieur en tant qu’entreprise indépendante, plutôt que si le fabricant était également le fournisseur.

Un exemple concret d’intégration en amont dans le monde

De nombreuses grandes entreprises et conglomérats procèdent à une intégration en amont.

Amazon.com Inc., par exemple, est devenu verticalement intégré à l’arrière-plan lorsqu’il a étendu ses activités pour devenir à la fois un détaillant de livres et un éditeur de livres. Amazon a débuté en tant que détaillant de livres en ligne en 1995, achetant des livres à des éditeurs. En 2009 , elle a ouvert sa propre division d’édition, acquérant les droits des titres anciens et nouveaux. Il a maintenant plusieurs empreintes. Bien qu’elle vende encore des livres produits par d’autres, ses propres efforts d’édition ont augmenté ses bénéfices en attirant les consommateurs vers ses propres produits, en contrôlant la distribution sur sa plate-forme Kindle et en lui donnant un avantage sur d’autres éditeurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *