Journée de l’industrialisation de l’Afrique 2019

La Journée de l’industrialisation de l’Afrique est célébrée le 20 novembre de chaque année. C’est un moment où les gouvernements et d’autres organisations dans de nombreux pays africains examinent les moyens de stimuler le processus d’industrialisation de l’Afrique. C’est aussi l’occasion d’attirer l’attention des médias du monde entier sur les problèmes et les défis de l’industrialisation en Afrique.

Comment est célébrée la Journée de l’industrialisation de l’Afrique ?

Divers événements sont organisés pour marquer la Journée de l’industrialisation de l’Afrique. Beaucoup d’entre eux impliquent des dirigeants locaux et nationaux et des représentants d’organisations non gouvernementales nationales et internationales. Un effort particulier est fait pour unir les dirigeants ou les représentants du plus grand nombre possible de pays africains afin de stimuler la discussion sur l’industrialisation de l’Afrique et d’évaluer les progrès accomplis au cours de l’année écoulée. L’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) joue un rôle important dans la coordination des événements organisés autour de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique.

Contexte

La 25ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) s’est tenue à Addis Abeba, en Ethiopie, en juillet 1989. Au cours de cette session, le 20 novembre a été déclaré Journée Africaine de l’Industrialisation. Le 22 décembre 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a également proclamé cette date comme Journée de l’industrialisation de l’Afrique. Il a été observé pour la première fois le 20 novembre 1990.

Chaque année, les événements autour de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique se concentrent sur un thème particulier. Par le passé, les thèmes étaient: « Nouvelles technologies de l’information et de la communication » (2002); « Accélération de l’intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale grâce à une industrialisation et un accès au marché efficaces » (2003); « Renforcement de la capacité de production pour la réduction de la pauvreté dans le cadre du NEPAD » (2004); « Générer la compétitivité africaine pour un accès durable au marché » (2005); « Réduire la pauvreté grâce à un développement industriel durable » (2006); « Technologie et innovation pour l’industrie: investir dans les gens, c’est investir dans l’avenir » (2007); et « Business through technology » (2008).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *