Journée européenne d’information sur les antibiotiques 2019

La Journée européenne d’information sur les antibiotiques, appelée aussi Journée européenne de sensibilisation aux antibiotiques, est une campagne européenne organisée chaque année le 18 novembre pour sensibiliser le public à l’importance d’une utilisation prudente des antibiotiques.

La Journée européenne d’information sur les antibiotiques a été créé en 2008 par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. Elle est liée à la semaine de sensibilisation aux antibiotiques de l’Organisation mondiale de la santé.

Depuis que des antibiotiques ont été découverts et utilisés, de plus en plus de bactéries, à l’origine sensibles, sont devenues résistantes et ont développé de nombreux moyens de lutter contre l’action des antibiotiques. La résistance aux antibiotiques étant en augmentation et peu de nouveaux antibiotiques ayant été découverts et commercialisés ces dernières années, le problème de la résistance aux antibiotiques constitue désormais une menace majeure pour la santé publique. Les infections dues à des bactéries résistantes sont dangereuses car les antibiotiques couramment utilisés ne sont plus efficaces pour les traiter. Cela peut retarder le traitement approprié pour les patients et entraîner des complications, voire la mort. En outre, un patient peut avoir besoin de plus de soins ainsi que d’antibiotiques alternatifs et plus coûteux, qui peuvent avoir des effets secondaires plus graves.

La situation s’aggrave avec l’émergence de nouvelles souches bactériennes résistant à plusieurs antibiotiques à la fois (connues sous le nom de bactéries multirésistantes). L’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques de dernière intention est un problème majeur de résistance aux antibiotiques, en particulier dans les hôpitaux, ce qui limite donc considérablement les options de traitement pour les patients infectés. Sans antibiotiques, nous pourrions revenir à «l’ère pré-antibiotique», lorsque greffes d’organes, chimiothérapie anticancéreuse, soins intensifs et autres procédures médicales ne seraient plus possibles. Les maladies bactériennes se propageraient et ne pourraient plus être traitées.

La lutte contre la résistance aux agents antimicrobiens nécessite une approche multiforme, y compris la communication, afin de sensibiliser le public à la question et à l’importance de l’utilisation prudente des antibiotiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *