Journée internationale des veuves

La Journée internationale des veuves a été introduite pour lutter contre la pauvreté et l’injustice auxquelles sont confrontées les veuves et leurs enfants dans de nombreux pays. Elle a été officiellement reconnue par les Nations Unies en 2010 et est observée annuellement le 23 juin.

Dans de nombreux pays, les femmes qui se retrouvent soudainement veuves se retrouvent dans des situations où elles se voient refuser le droit à l’héritage ou les droits fonciers hérités.

Certains sont soumis à des pratiques de deuil et à des rituels funéraires mettant leur vie en danger, dégradants ou douloureux lorsque leur mari décède. Certains seront chassées de leurs maisons ou séparés de leurs enfants, privés de travail et d’accès aux soins de santé.

Malheureusement, dans certains pays, les droits d’une femme sont liés uniquement à son mari. Quand son mari meurt, elle peut se retrouver sans place dans la société. Il n’est pas rare que les femmes dans ces situations soient obligées d’épouser un autre parent de leur mari.

Il y a des cultures qui considèrent les veuves comme étant maudites ou associées à la pratique de la sorcellerie, qui bien sûr les voit séparées de leur communauté et souvent exclues avec leurs enfants.

La Journée internationale des veuves vise à mettre un terme à cette ostracisation et à mieux éduquer les communautés en ce qui concerne les besoins des femmes vulnérables telles que les veuves et à leur donner les moyens d’accéder aux soins et à l’éducation de leurs enfants.

La Journée internationale des veuves sert à reconnaître les veuves et leurs situations uniques dans le monde entier. Les veuves sont des femmes dont les maris sont morts. Après le décès de leurs maris, de nombreuses veuves sont contraintes de se battre pour leurs droits humains et de surmonter de nombreux obstacles pour assurer leur développement social et économique. On estime qu’il y a plus de 245 millions de veuves dans le monde, dont près de la moitié vit dans une extrême pauvreté et est soumis à une violence cruelle.

La Journée internationale des veuves a été lancée par la Fondation Loomba en 2005. Depuis sa création en 1997, la Fondation a mis l’accent sur la situation des veuves dans le monde. Selon son fondateur, Raj Loomba, les femmes de nombreux pays éprouvent de grandes difficultés après la mort de leurs maris. « Ils ne sont pas pris en charge par les gouvernements ou les ONG et ils sont rejetés par la société. »

L’observance tombe le 23 juin parce que la mère de Loomba est devenue veuve à cette date en 1954.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *