Journée internationale du vivre-ensemble en paix 2019

La Journée internationale du vivre-ensemble en paix est célébrée chaque année le 16 mai afin de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale pour promouvoir la paix, la tolérance, l’inclusion, la compréhension et la solidarité. Elle a pour but de soutenir le désir de vivre et d’agir ensemble, unis dans les différences et la diversité, afin de construire un monde durable de paix, de solidarité et d’harmonie.

En outre, la Journée invite également les pays à promouvoir la réconciliation afin de contribuer à la paix et au développement durable, en collaborant avec les communautés, les chefs religieux et les autres acteurs concernés, par des mesures de réconciliation et des actes de service et en encourageant le pardon et la compassion parmi les individus.

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 72/130 du 8 décembre 2017 pour déclarer le 16 mai Journée internationale du vivre-ensemble en paix. La déclaration reconnaît l’importance de la Déclaration et du Programme d’action pour la culture et la paix. Il souligne également l’importance de la promotion d’une culture de la paix et de la non-violence au profit de l’humanité.

L’idée de la Journée internationale du vivre ensemble

L’idée de la Journée internationale du vivre ensemble dans la paix a été proposée par Cheikh Khaled Bentounes, chef honoraire de l’ordre international soufi AISA, et a été adoptée comme journée officielle annuelle par l’Assemblée générale des Nations Unies le 8 décembre 2017.

L’idée de cette journée a été proposée suite au diagnostic des problèmes suivants qui rognent notre monde.

La culture du «chacun pour soi», qui a atteint un niveau jamais atteint auparavant, qui suscite des antagonismes entre individus et entre sociétés et des conflits politiques, sociaux et environnementaux qui augmentent la peur de l’autre, de l’avenir, de inconnu, des différents, de la pauvreté, du changement.

Les peurs alimentent l’égocentrisme. L’égocentrisme augmente l’insécurité. L’insécurité augmente l’intolérance.

Certaines personnes préconisent de réagir à la peur avec crainte. Ils revendiquent leur espace dans ce monde à travers la violence. D’autres utilisent l’exclusion pour protéger leur espace exclusivement pour eux-mêmes; promouvoir l’homogénéité; limiter leur monde à ce qu’ils savent.

Un nouveau véhicule est nécessaire pour offrir un message d’espoir à l’humanité, un outil pour exprimer haut et fort ce désir d’apprendre à mieux vivre ensemble, afin d’assurer un meilleur avenir pour tous dans le monde entier.

Les actions

Les actions de la Journée internationale du vivre ensemble en paix s’articulent autour de huit thèmes.

– À travers une action citoyenne et une réflexion partagée, la Journée internationale du vivre ensemble en paix cherche à créer une synergie entre les consciences à travers lesquelles les vertus et les qualités de chaque homme et de chaque femme sont mises en avant.
– Elle cherche à construire des ponts . À travers les réseaux sociaux, elle favorise le brassage d’idées fertiles et la transmission des compétences, offrant ainsi un message d’espoir aux jeunes de tous les pays.
– Elle organise une plateforme sur l’écologie, convaincue que le développement durable favorise la paix durable en encourageant le dialogue avec tous les acteurs de l’économie. Elle met en évidence le lien et l’interdépendance entre l’homme et la nature. Elle soutient l’information, l’éducation et la promotion de pratiques novatrices.
– Elle nous invite à puiser dans l’héritage commun des sagesses de l’humanité pour renouer avec la paix et la spiritualité . En nous appelant à revoir les textes sacrés, cela met en évidence leur caractère universel. Il favorise ainsi la réconciliation entre les cultures et les traditions de la famille humaine tout en nourrissant une spiritualité vivante qui donne un sens à la vie.
– Elle offre une scène pour la musique et l’art des sept continents. Il invite musiciens et artistes à célébrer cet événement et à fédérer les gens à travers la richesse, la créativité et la beauté de nos différences.
– Elle s’est engagé à promouvoir l’égalité et l’harmonie entre les hommes et les femmes. Elle rappelle que c’est à la lumière de l’énergie féminine, source essentielle de paix, que la réconciliation entre hommes et femmes et leur complémentarité dans l’unité peuvent être réalisées.
– Elle promeut une architecture à visage humain basée sur la notion de mieux vivre ensemble. En créant un label, elle souhaite promouvoir la construction de maisons, villages et villes, basée sur des concepts innovants et écologiques, tout en préservant le patrimoine architectural propre à chaque culture.
– Elle propose la création d’une Académie de la paix. Son rôle sera d’initier et d’enseigner une pédagogie et une méthode pour développer la culture de la paix dans tous les segments de la société. Elle rassemblera toutes les initiatives travaillant dans cette direction. Chaque année, elle décernera un prix international « Journée internationale du vivre ensemble en paix » à une action pour une meilleure éducation intitulée Vivre ensemble dans la culture de la paix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *