Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé 2019

La Journée internationale des Nations Unies pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé se tient chaque année le 6 novembre. Elle vise à éduquer les populations sur les effets néfastes de la guerre et des conflits armés sur l’environnement.

Comment est célébrée la Journée pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé?

De nombreuses personnes à travers le monde, y compris des représentants du gouvernement, des scientifiques, des journalistes, des éducateurs et des hommes d’affaires, observent la Journée internationale des Nations Unies pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé. Ceux qui prennent part à la journée passent du temps à discuter de la façon dont les effets de la guerre sont dommageables pour l’environnement naturel. Ils travaillent également ensemble pour trouver des moyens de limiter la destruction de l’environnement causée par les conflits armés et la guerre.

Des séminaires, des discours, des conférences, des articles de presse, des conférences radiophoniques et des activités en classe dans les écoles axées sur le sujet sont quelques-uns des événements qui se déroulent lors de cette journée. Les gens apprennent et partagent des informations sur les dangers des nouvelles technologies en temps de guerre comme les munitions à l’uranium appauvri, qui représentent des menaces inconnues pour l’environnement. Les gens du monde entier sont également conscients que tous les efforts doivent être déployés pour limiter la destruction de l’environnement causée par les conflits.

Contexte

La guerre et les conflits armés ont de nombreux effets néfastes sur l’environnement naturel. Par exemple, les cultures sont détruites, l’approvisionnement en eau est empoisonné et les forêts brûlées. La nouvelle technologie utilisée pour la guerre peut causer à l’environnement des dommages qui sont plus graves et que les conséquences à long terme peuvent être plus graves.

Le 5 novembre 2001, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 6 novembre de chaque année Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé (résolution 56/4). L’assemblée a estimé que tout dommage environnemental en période de conflit armé nuit aux écosystèmes et aux ressources naturelles longtemps après la période de conflit. Ces dommages peuvent souvent dépasser les limites des territoires nationaux et de la génération actuelle. L’Assemblée a également rappelé la Déclaration du Millénaire des Nations Unies, qui insistait sur la nécessité de travailler pour protéger l’environnement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *