Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes

Les Nations Unies (ONU) organisent une journée spéciale pour promouvoir une question de droits de l’homme le 24 mars de chaque année. Cette journée est appelée la « Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes« .

Que font les gens pour célébrer la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes?

L’ONU organise diverses activités mondiales pour promouvoir cet événement. Il encourage également les gouvernements et les peuples du monde entier à observer cette journée internationale en:
– Honorant les victimes de violations des droits de l’homme et promouvoir l’importance du droit à la vérité et à la justice.
– Rendant hommage à ceux qui ont consacré leur vie à la lutte pour la promotion et la protection des droits de l’homme pour tous et qui ont perdu leur vie.
– Reconnaissant l’important travail et les valeurs de l’archevêque Oscar Arnulfo Romero, assassiné le 24 mars 1980, après avoir dénoncé les violations des droits de l’homme et défendu les principes de protection des vies, de promotion de la dignité humaine et de lutte contre la violence.

La Journée internationale pour le droit à la vérité concernant les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes est une célébration de l’ONU et non un jour férié.

Contexte

En 2006, l’ONU a confirmé que les gens avaient le droit de connaître la vérité sur les violations flagrantes des droits de l’homme et les violations graves des droits de l’homme. En outre, ce droit est lié au devoir et à l’obligation des gouvernements de protéger et de garantir les droits de l’homme, de mener des enquêtes efficaces et de garantir des recours et des réparations efficaces.

En décembre 2010, dans le but de promouvoir les droits de l’homme, l’ONU a proclamé le 24 mars «Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes». La journée se souvient des victimes des droits de l’homme, y compris l’archevêque Romero, qui a fait campagne pour les droits de l’homme pendant de nombreuses années et a été abattu sur un autel de l’église en 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *