Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires

Le 26 septembre 1983, Stanislav Petrov, alors lieutenant-colonel de l’armée de l’air soviétique, a pris une décision qui empêchait une guerre nucléaire entre l’Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) et les États-Unis.

Le système de détection des missiles par satellite de l’URSS a donné l’alarme que les États-Unis avaient lancé cinq missiles nucléaires sur le territoire de l’URSS. L’alerte nécessitait une réponse immédiate. L’URSS n’avait que quelques minutes pour décider de lancer des missiles nucléaires aux Etats-Unis en représailles ou d’attendre et de risquer des dégâts dévastateurs. Cette décision était entre les mains de Petrov qui a remarqué que le système de radar conventionnel n’a détecté aucun missile nucléaire et a choisi de rompre le protocole militaire. Malgré l’opposition de son équipe de commandement, Petrov a ignoré l’alerte du nouveau système de détection de missiles de l’URSS. Il a désobéi à la chaîne de commandement et a préféré ne pas répondre à l’attaque alléguée.

Le lancement supposé des missiles nord-américains s’est avéré être une fausse alerte, c’était une erreur du système de détection de missiles de l’URSS. Si l’URSS avait réagi à l’attaque présumée, les États-Unis auraient à leur tour déclenché une frappe nucléaire en représailles, provoquant un nombre incalculable de morts et de catastrophes majeures. La décision de Petrov de ne pas déclencher une frappe nucléaire de représailles a sauvé des centaines de millions de vies dans le monde.

À la suite de la Réunion de haut niveau sur le désarmement nucléaire tenue à l’ONU le 26 septembre 2013, l’Assemblée générale a adopté la résolution A / RES / 68/32  visant à interdire la possession, le développement, la production, l’acquisition, la mise à l’essai, le stockage, le transfert, l’utilisation ou la menace d’utilisation des armes nucléaires.

La résolution 68/32 déclare également le 26 septembre «Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires consacrée à la réalisation de cet objectif, notamment par la sensibilisation et l’éducation du public à la menace que représentent les armes nucléaires pour l’humanité et à leur élimination totale, afin de mobiliser les efforts internationaux en vue d’atteindre l’objectif commun d’un monde exempt d’armes nucléaires « .

Le 5 décembre 2014, cette résolution a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies avec 137 voix pour, 28 contre et 20 abstentions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *