Journée mondiale contre la faim 2019

La Journée mondiale contre la faim a été initiée par The Hunger Project en 2011 et vise à inspirer les peuples du monde entier à montrer leur solidarité et leur soutien aux femmes, hommes et enfants qui souffrent de la famine. Le but est de soutenir ces derniers et les pousser à mettre fin à leurs famines. Cette année 2019, cette Journée est célébrée le mardi 28 mai.

Voir aussi la Journée mondiale de l’alimentation.

Les Nations Unies se sont fixé pour objectif d’éliminer la faim et la malnutrition d’ici 2030. Bien que la prévalence de la faim ait diminué ces dernières années, le manque d’accès à une nourriture suffisante et nutritive reste un défi insatiable dans le monde.

1 personne sur 9 se couche affamée chaque nuit

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, ce sont 795 millions de personnes qui souffrent de faim chronique sur la planète. Selon les prévisions des Nations Unies, 2 milliards de personnes de plus manqueront de nourriture d’ici 2050. En outre, 1 personne sur 3 souffre d’une forme de malnutrition , ce qui signifie qu’ils manquent de vitamines et de minéraux dans leur alimentation, ce qui peut entraîner des problèmes de santé, tels qu’un retard de croissance chez les enfants. La plupart des personnes souffrant de la faim dans le monde vivent dans des pays en développement, l’Asie constituant le continent le plus touché (environ 526 millions d’habitants), selon les données de l’ONU. Chaque année, une mauvaise nutrition tue 3,1 millions d’enfants de moins de 5 ans.

La faim n’est pas simplement due à un manque de nourriture

Le monde produit assez de nourriture pour nourrir plus de 7 milliards d’habitants, alors pourquoi tant de gens ont-ils faim? C’est principalement parce que la plupart des personnes affamées n’ont pas les ressources nécessaires pour cultiver ou acheter de la nourriture, selon des experts.

La faim chronique va de pair avec la pauvreté. Cela se produit «lorsque les gens n’ont pas l’opportunité de gagner un revenu suffisant, d’être éduqués et d’acquérir des compétences, de répondre aux besoins de base en matière de santé et de participer aux décisions qui affectent leur communauté», selon le Hunger Project, un organisme mondial à but non lucratif engagé à mettre fin durablement la faim dans le monde.

Mais il existe plusieurs causes « cachées » de la faim, a déclaré le groupe. Ils incluent le changement climatique, avec une sécheresse et des inondations sévères ayant dévasté les rendements et décimé le bétail; le manque d’éducation, qui empêche les gens d’obtenir de bons emplois; et le mariage des enfants et les inégalités entre les sexes, qui empêchent les femmes d’être financièrement indépendantes. Les conflits ont également déplacé des millions de personnes, les empêchant de cultiver leurs terres.

En outre, 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité dans le monde et cette « pauvreté énergétique … est un obstacle fondamental à la réduction de la faim et à la garantie que le monde puisse produire suffisamment de nourriture pour répondre à la demande future », selon l’ONU.

1,3 milliard de tonnes d’aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, ce chiffre équivaut à environ un tiers de la production alimentaire mondiale destinée à la consommation humaine.

Parfois, la nourriture est simplement perdue ou gaspillée. Selon l’agence mondiale d’aide humanitaire Mercy Corps, les facteurs responsables des pertes alimentaires sont notamment les techniques agricoles inefficaces, le manque de stockage des cultures après la récolte, ainsi que les mauvaises relations de gestion et de marché.

Les pertes et les gaspillages alimentaires s’élèvent à environ 680 milliards de dollars dans les pays industrialisés et à 310 milliards de dollars dans les pays en développement, selon l’ONU. Chaque année, les consommateurs des pays riches gaspillent presque autant de nourriture (222 millions de tonnes) que la totalité de la production alimentaire nette de l’Afrique subsaharienne. Afrique (230 millions de tonnes), a rapporté l’agence . Et le gaspillage de nourriture en Europe pourrait nourrir 200 millions de personnes.

La faim mord, même dans la plus grande économie du monde

Selon les données de la Banque mondiale, l’économie américaine représente près d’un quart de l’économie mondiale totale, soit 18 000 milliards de dollars. Mais cela n’a pas empêché une grande partie du pays – où environ 72 milliards de livres de nourriture sont gaspillées chaque année – d’avoir faim,

Aux États-Unis , plus de 42 millions de personnes souffrent de la faim , dont près de 13 millions d’enfants et plus de 5 millions d’aînés, selon Feeding America, une organisation à but non lucratif à l’échelle nationale qui nourrit plus de 46 millions d’Américains dans des garde-manger, des soupes populaires, des abris et autres points de vente communautaires.

Le Mississippi, l’Arkansas, la Louisiane, l’Alabama et le Kentucky sont les États qui enregistrent les taux d’insécurité alimentaire les plus élevés dans les ménages – ce qui signifie que les personnes ne disposent pas d’un accès fiable à une nourriture suffisamment abordable et nutritive – selon Feeding America.

Les femmes sont un ingrédient clé pour éliminer la faim

En tant que mères, agricultrices, enseignantes et entrepreneurs, les femmes peuvent jouer un rôle crucial dans la lutte contre la faim, affirment les experts.

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, les femmes et les filles représentent plus de 50% des travailleurs agricoles du monde et constituent «l’épine dorsale des systèmes de production alimentaire dans de nombreux pays à faible revenu».

Selon les faits, lorsque les femmes obtiennent des fonds, l’accès à la terre et aux ressources pour l’agriculture, leurs rendements augmentent, elles gagnent plus d’argent et sont en mesure d’améliorer le niveau de nutrition de leur famille, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Selon les experts de l’ONU, les femmes pourraient réduire de 150 millions le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde, si l’occasion se présentait.

Ressources externes

Cette journée a son site web worldhungerday.org


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *