Journée mondiale de lutte contre la polio 2019

La Journée mondiale de lutte contre la polio, appelée aussi Journée mondiale de la poliomyélite, est une occasion pour l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (GPEI) de renouveler sa promesse faite à chaque enfant menacé par cette maladie évitable et paralysante et de créer un monde sans polio pour les générations futures. Elle est célébrée chaque année dans le monde le 24 octobre. Cette année 2019, elle a lieu le jeudi 24 octobre.

La Journée mondiale de la polio a été créée le jour de l’anniversaire du créateur des premiers vaccins antipoliomyélitiques, Jonas Salk, dans le but de sensibiliser et d’informer le monde entier sur la poliomyélite et sur le succès remporté par le GPEI dans l’éradication de la maladie à l’échelle mondiale. Alors que la poliomyélite est au seuil de l’éradication mondiale, que reste-t-il encore à faire?

La poliomyélite est une maladie virale hautement infectieuse, plus communément appelée polio, qui affecte principalement les enfants. Elle est transmise de personne à personne, généralement par voie fécale-orale ou par de l’eau et des aliments contaminés. Le virus se multiplie ensuite dans l’intestin.

La fièvre, la fatigue, les maux de tête, les vomissements et les douleurs dans les membres sont des symptômes courants. Cependant, il peut en résulter une paralysie permanente, dont 5% à 10%, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), décèdent des suites de l’immobilisation des muscles respiratoires.

Les chercheurs pensent que la polio existe depuis des milliers d’années, mais la première description clinique de la maladie remonte à l’ère victorienne.

La première tentative efficace de lutte contre la maladie a été entreprise par Jonas Salk en 1955 lorsque lui et son équipe ont créé un vaccin inactivé. Pour rendre hommage à son travail révolutionnaire, l’organisation non gouvernementale Rotary International a déclaré l’anniversaire de Salk le 24 octobre comme Journée mondiale de la polio.

Selon l’OMS, des modèles économiques ont suggéré que l’éradication de la poliomyélite permettrait d’économiser au moins 40 milliards de dollars en coûts de soins de santé, ce qui pourrait être canalisé pour aider à faire face à d’autres crises de santé publique.

À l’heure actuelle, trois pays seulement dans le monde ne sont pas indemnes de polio: L’Afghanistan, le Nigeria etle Pakistan. Bien qu’ils soient confrontés à de graves difficultés pour éradiquer la maladie, les partenaires  l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) sont optimistes: l’éradication peut être réalisée rapidement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *