Journée mondiale des orphelins de guerre 2020

La Journée mondiale des orphelins de guerre été lancée par l’organisation française « SOS Enfants en Detresses » et
est célébrée chaque année le 6 janvier afin de permet à la communauté internationale de reconnaître la situation d’un groupe particulièrement vulnérable: les enfants ayant perdu leurs parents dans des guerres.

La définition habituelle d’orphelin est un enfant qui n’a pas de parent survivant et qui a perdu ses deux parents, soit à la suite d’un décès, soit du fait de son abandon.

Dans les pays développés, les orphelins sont relativement rares, car la plupart des enfants peuvent raisonnablement espérer que leurs deux parents survivent à leur enfance, mais dans les pays qui ont été et sont victimes de guerres et de grandes épidémies telles que le sida , le nombre d’orphelins est considérable.

On estime par exemple que la Seconde Guerre mondiale a créé des millions d’orphelins en Europe, avec 300 000 orphelins en Pologne et 200 000 en Yougoslavie seulement.

Aujourd’hui en Afghanistan, après près de 30 ans de combats, il y a maintenant plus de deux millions d’enfants orphelins et plus de 600 000 personnes qui dorment dans les rues.

Un quart de tous les enfants en Afghanistan meurent avant l’âge de cinq ans, ce qui, selon les chiffres de l’UNICEF, est le quatrième plus élevé au monde. Parmi ceux qui continuent à survivre, un sur dix souffre de malnutrition sévère et plus de la moitié souffre d’un retard de croissance.

Il en va de même pour les autres régions du monde. Sur le continent africain, plus de 34 millions d’enfants, soit près de 12%, sont orphelins du fait de la guerre ou d’épidémies telles que le sida.

Ces dernières années, la proportion de victimes civiles dans les conflits armés a considérablement augmenté. Rien qu’au cours des dix dernières années, environ 2 millions d’enfants sont morts des suites d’un conflit armé. Beaucoup d’autres ont vu des parents et des proches se faire massacrer dans les circonstances les plus terribles.

Environ 20 millions d’enfants ont été forcés de fuir leur domicile à cause de conflits ou de violations des droits de l’homme. On estime que 300 000 garçons et filles de moins de 18 ans sont impliqués dans plus de 30 conflits dans le monde.

Dans le monde entier, les orphelins ont généralement un problème très brut. La Russie n’est qu’un exemple, mais il n’a rien d’exceptionnel. On estime qu’il y a 650 000 enfants dans des orphelinats russes. Comme c’est généralement le cas dans le monde, l’État les prend en charge jusqu’à l’âge de 16 ans, mais ils sont ensuite autonomes. Leurs perspectives sont médiocres, 40% finissant généralement par se retrouver sans abri, 20% se tournant vers le crime et 10% se suicidant.

La Journée mondiale des orphelins de guerre est un jour commémoratif pour ces enfants. Chacun d’entre eux est précieux et ils méritent tous un avenir qui leur permettra de réaliser leurs rêves.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *