La CEA aide les Comores à mettre en œuvre leur stratégie énergétique nationale

Par l’intermédiaire de son bureau pour l’Afrique de l’Est, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, en collaboration avec le gouvernement de l’Union des Comores et le Bureau de l’environnement de Stockholm, a organisé une formation de trois jours sur la planification énergétique à Moroni.

La formation intitulée «Système de planification des énergies de remplacement à long terme (Leap) et statistiques sur l’équilibre énergétique a été menée dans le cadre d’un engagement global avec l’Union des Comores pour renforcer la planification du secteur de l’énergie.

M. Yohannes Hailu, responsable des affaires économiques de la CEA chargé de la politique énergétique, a déclaré que la formation avait été dispensée à la demande des Comores. « Le pays veut développer ses statistiques sur le bilan énergétique et construire le modèle du système énergétique national pour entreprendre une planification énergétique à long terme, en particulier vers la mise en œuvre de sa stratégie énergétique nationale 2030 », a déclaré Hailu.

M. Hailu a également souligné que la CEA, par l’intermédiaire de son bureau pour l’Afrique de l’Est, a soutenu des initiatives régionales visant à renforcer la capacité de planification énergétique dans les différents États membres. « Une formation similaire a été organisée à Kigali et à Addis-Abeba en 2017 », a-t-il déclaré.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la formation, M. Ali Ibrahim Maziada, le Directeur Général de l’Energie, de l’Eau et des Mines, a souligné l’importance du renforcement des capacités dans la planification énergétique aux Comores. Il a loué le partenariat et le soutien de la CEA et de l’Institut de l’environnement de Stockholm, en particulier sur le transfert de connaissances.

Mme Rocio Diaz-Chavez, responsable de l’énergie et de l’environnement au Stockholm Environment Institute, Bureau de l’Afrique, a déclaré que le lien entre le développement durable et l’énergie devrait être un moyen d’atteindre les ODD et de favoriser le développement.

La formation a été suivie par des participants de toutes les îles de l’Union des Comores: Grande Comore, Anjouan et Mohéli, ainsi que des représentants des institutions de planification énergétique de Moroni.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *