Les sénégalais se sont opposés à l’incinération d’un chinois. Ils voulaient que ce dernier soit enterré selon les rites musulmans

O

La population sénégalaise a empêché aux chinois de pratiquer leurs rituels funéraires à un de leur compatriote décédé au Sénégal.

En effet, la population sénégalaise de Réfane s’est opposée à l’incinération d’un ouvrier chinois mort à Bambey  sur les chantiers d’Illa Touba suite à un accident.

« Le Sénégal n’est pas la Chine. Ici on ne brule pas les morts. Soit ils l’enterrent comme nous enterrons nos morts ou ils le rapatrient en Chine. On ne peut accepter à ce que des étrangers viennent ici manquer de respect à nos coutumes et notre religion », explique Babacar Diouf.

En Chine on brûle les morts. Et si c’était un sénégalais décédé là bas et que les chinois empêchent les sénégalais de l’enterrer  et les obligent à l’incinérer ou le rapatrier au Sénégal.   N’allaient-ils (les sénégalais) pas crier au scandale ?
N’est-ce pas que c’est la réligion musulman qui mentionne « لَكُمْ دِينُكُمْ وَلِيَ دِينِ (Lakoum dinoukoum waliya din) »?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *