Les zones humides

Les zones humides sont des terres qui sont humides pendant de longues périodes. Ils sont communs là où l’eau et la terre se rencontrent. Les zones humides peuvent être de vastes zones plates ou des zones relativement petites et escarpées. Les zones humides sont des écosystèmes riches et uniques comprenant de nombreuses espèces qui dépendent à la fois de la terre et de l’eau pour leur survie. Seules les plantes spécialisées sont capables de pousser dans ces conditions. Les zones humides ont généralement une grande diversité biologique. Les écosystèmes de zones humides peuvent également être des systèmes fragiles, sensibles aux quantités et à la qualité de l’eau qu’ils contiennent.

Types de zones humides

Il existe une grande variété de types de zones humides. Les marais sont des zones humides peu profondes autour des lacs, des ruisseaux ou de l’océan, où l’herbe et les roseaux sont communs, mais les arbres ne le sont pas. Les grenouilles, les tortues, les rats musqués et de nombreuses variétés d’oiseaux sont à l’aise dans les marais.

Marais

 

Un marécage est une zone humide avec des arbres luxuriants et des vignes trouvés dans une zone de basse altitude au bord de rivières à faible débit. Comme les marais, ils sont fréquemment ou toujours inondés d’eau. Étant donné que l’eau dans un marécage se déplace lentement, l’oxygène dans l’eau est souvent rare. Les plantes et les animaux des marécages doivent être adaptés à ces conditions de manque d’oxygène. Comme les marais, les marécages peuvent être de l’eau douce, de l’eau salée ou un mélange des deux.

Marécage

Dans un estuaire, l’eau de mer salée se mélange à l’eau douce d’un ruisseau ou d’une rivière. Ces zones semi-fermées abritent des plantes et des animaux capables de tolérer les changements brusques de teneur en sel engendrés par le mouvement constant et le mélange des eaux. Les estuaires contiennent de l’eau saumâtre, une eau plus salée que l’eau douce mais moins que l’eau de mer. En raison des changements rapides dans la teneur en sel, les estuaires ont de nombreux habitats pour les plantes et les animaux et une biodiversité extrêmement élevée.

Rôle écologique des zones humides

Comme mentionné ci-dessus, les zones humides abritent de nombreuses espèces d’organismes.  De nombreuses espèces en danger vivent dans les zones humides, de sorte que celles-ci sont protégées de l’utilisation par l’homme. Les zones humides offrent également une protection contre les ondes de tempête provenant de systèmes de tempêtes tropicales tels que les ouragans, ainsi qu’une protection cachée et sûre pour les nouveau-nés.

Les zones humides jouent également un rôle biologique clé en éliminant les polluants de l’eau. Par exemple, ils peuvent piéger et utiliser des engrais provenant d’un champ d’un agriculteur, empêchant ainsi ces engrais de contaminer un autre plan d’eau. Étant donné que les zones humides purifient naturellement l’eau, la préservation des zones humides contribue également à maintenir des réserves d’eau propres.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *