L’espace aérien et maritime nord-coréen se vide entièrement

Aucune trace d’avion dans le ciel au-dessus de la Corée du Nord. Aucun navire sur les eaux de la mer du Japon, le long des côtes nord-coréennes. L’espace aérien et maritime nord-coréen s’est entièrement vidé, atteste des plateformes de contrôle du trafic aérien et naval.

En pleines tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis, le ciel au-dessus du pays asiatique s’avère vide, signale le site Flightradar24.

L’ambiance est identique au large de la mer du Japon. Selon les données de Marinetraffic, site suivant le déplacement des navires, les bateaux se déroutent des côtes nord-coréennes de plusieurs dizaines de kilomètres.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité de déployer l’arme nucléaire en Corée du Sud.

Jeudi, la chaîne de télévision NBC, citant une source au sein du renseignement américain, a déclaré que Washington était prêt à effectuer une « frappe préventive par des moyens conventionnels » contre la Corée du Nord. Deux navires de combat américains, équipés des missiles de croisière Tomahawk, sont déployés actuellement dans la région de la péninsule coréenne, l’un d’eux situé à environ 300 milles nautiques du site présumé du prochain essai nucléaire nord-coréen.

En réponse, l’état-major nord-coréen a menacé de porter une frappe préventive contre les bases militaires américaines au Japon et en Corée du Sud et contre la résidence présidentielle à Séoul si les États-Unis tentent de recourir à la force. De même, la Corée du Nord a promis de détruire les navires américains croisant au large de la péninsule de Corée, dont le célèbre porte-avions Carl Vinson.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *