Moroni

Moroni est une ville côtière qui est la capitale des Comores , un archipel de l’océan Indien. Elle est la plus grande ville du pays et sa population augmente si rapidement. En 2016 la population était estimée à 111 329 habitants contre 41 577 habitants en 2003. C’est à la fois l’une des capitales les moins peuplées du continent africain. Moroni est également la capitale de la Grande Comore (également connue sous le nom de Ngazidja), la plus grande des quatre îles qui composent l’archipel. La ville couvre une superficie de 30 kilomètres carrés et se situe au pied du mont Karthala, l’un des plus grands volcans actifs du monde. Moroni jouit d’un climat tropical marin caractérisé par des températures chaudes et des pluies abondantes toute l’année.

La ville de Moroni a été fondée au 10ème siècle en tant que capitale d’un sultanat lié commercialement aux cités swahili situées le long de la côte est de l’Afrique dans ce qui constitue maintenant les nations de Somalie, du Kenya, de Tanzanie et du Mozambique. Toutes ces villes ont été installées par des immigrants arabes qui se sont mariés avec les habitants locaux. La langue et la culture de Moroni sont presque identiques à celles des villes côtières swahili.

En 1958, Moroni succéda à la ville de Dzaoudzi, située sur l’île de Mayotte, en tant que capitale administrative du pays. Les Comores sont devenues une nation indépendante le 6 juillet 1975 et Moroni est devenue la capitale.

Le cacao, le café et la vanille sont les principales exportations du port de Moroni. Les installations du port comprennent un entrepôt de stockage pour les importations, les exportations et les produits pétroliers. La ville produit des boissons non alcoolisées, des huiles essentielles transformées et distillées, et des meubles en bois.

Parmi les lieux d’intérêt et les sites d’intérêt à Moroni, vous trouverez le centre-ville, qui abrite des bâtiments remontant aux premiers établissements arabes, ainsi que des œuvres d’artisanat et des souvenirs du marché de Volo Volo. Le volcan Karthala, bien que actif, reste un lieu de randonnée et le parc marin de Coelacanthe est situé sur la côte sud de l’île.

Les Comores sont une nation islamique. Il n’est pas surprenant que la plupart des festivals publics célébrés à Moroni suivent le calendrier islamique et commencent souvent par la récitation du coran. L’architecture de la ville est influencée par la longue culture arabe dominante et compte de nombreuses mosquées. La fête de l’indépendance est célébrée le 6 juillet et met en valeur la riche culture du pays au travers de fêtes, de musiques traditionnelles et de danses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *