Population de la Grèce 2020

La Grèce, officiellement République hellénique, est située dans le sud-est de l’Europe, le continent se situant à l’extrémité sud de la péninsule balkanique. La Grèce est bordée par la Bulgarie, l’Albanie, la République de Macédoine , la mer Ionienne, la mer Méditerranée, la mer Égée et la Turquie . En 2020, la population grecque est estimée à 10,42 millions d’habitants.

Superficie et densité de population

La Grèce est un beau pays du sud-est de l’Europe qui se compose du continent et de milliers d’îles plus petites disséminées dans les mers Ionienne et Égée. La terre elle-même est très montagneuse, mais les plages sont spectaculaires et certaines sont connues pour leur sable noir. La superficie cumulée de la Grèce est de 131 957 kilomètres carrés. Sur une population de 10,42 millions d’habitants en 2020 la Grèce a une densité de population de 79 habitants par kilomètre carré.

Démographie de la Grèce

Des millions de Grecs ont émigré aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne , au Canada et en Australie au cours du siècle dernier, ce qui a conduit à une grande diaspora grecque. Jusque dans les années 1990, les migrants grecs en provenance de Turquie, de Géorgie , de Russie et de République tchèque revenaient de Grèce en majorité .

Selon le recensement de 2001, il y avait en Grèce 762 000 personnes sans citoyenneté grecque, soit environ 7% de la population. Parmi les non-ressortissants, environ 49 000 étaient des ressortissants de l’UE et 17 000 des Chypriotes jouissant d’un statut privilégié. La plupart venaient de pays d’Europe orientale, notamment l’Albanie (56%), la Bulgarie (5%) et la Roumanie (3%).

,
Selon le recensement de 2011, la population était composée de citoyens grecs (91%), albanais (4,5%), bulgares (0,7%), roumains (0,4%), pakistanais (0,3%) et géorgiens (0,25%). .

La Grèce, ainsi que l’Espagne et l’Italie, continuent de faire face à un grand nombre d’immigrés clandestins qui tentent d’entrer. La plupart des immigrants clandestins entrant en Grèce le font depuis leur frontière avec la Turquie.

Religion, économie et politique

La Grèce en est maintenant à sa huitième année consécutive de récession, la plus longue jamais enregistrée pour une économie occidentale avancée. Le pays a également le taux de chômage le plus élevé de la zone euro, avec près de 28%. Le problème est si grave que de nombreux hôpitaux d’Athènes affirment que les travailleurs sociaux font état d’un nombre croissant de mères migrantes non assurées qui fuient l’hôpital la nuit avec leur bébé et ne parviennent pas à s’enregistrer, de peur de payer un taux d’accouchement d’environ 600 à 1 200 dollars ».

L’âge médian actuel de la population grecque est de 44,5 ans et son espérance de vie est de 80,7 ans. 8,1% du PIB national est consacré aux soins de santé, ce qui se traduit par une densité de lits de  d’hôpitaux et de médecins assez élevée, respectivement 4,3 lits pour 1 000 habitants et  6,26 médecins pour 1 000 habitants résidant en Grèce. 100% de la population a accès à de l’eau potable et 1% seulement ont du mal à avoir accès à des installations d’assainissement améliorées. Le taux d’alphabétisation de la population âgée de 15 ans ou plus est de 97,7.

 Histoire de la Population

L’histoire de la Grèce remonte à l’antiquité, mais le pays n’a pas accédé à l’indépendance de l’empire ottoman avant le début du XIXe siècle. Cent ans plus tard, en 1913, la Grèce gagna des territoires supplémentaires appartenant aux Ottomans: Épire, Macédoine, Crète et les îles de l’Égée du Nord. La Grèce est tombée aux mains des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et plus de 100 000 personnes sont mortes de faim en 1941. Après la Seconde Guerre mondiale, la Grèce est devenue une démocratie parlementaire et a rejoint l’OTAN.

Un séisme de 1999 a tué des dizaines et laissé des milliers d’autres sans abri. Un incendie en 2007 a laissé des dizaines de forêts mortes et détruites à travers le pays. Un autre incendie en 2009 a forcé 10 000 personnes à déménager. Au cours des dix dernières années, la Grèce a dû faire face à des montants de dette paralysants et au chômage.

Croissance démographique de la Grèce

La Grèce connaît actuellement un taux de natalité en baisse, les hôpitaux ayant enregistré 10% de moins de naissances au cours des quatre dernières années. Les fonctionnaires disent que les familles ne peuvent tout simplement pas se permettre d’avoir des enfants. Le nombre de naissances vivantes dans le pays a diminué de près de 15% et n’a pas été égalé en Europe, soulignant l’impact réel des mesures de réduction des coûts dans le pays qui est au cœur des problèmes financiers de la zone euro.

Il est facile de signaler la crise actuelle dans la zone euro qui affecte la Grèce et d’autres pays du monde. En conséquence, il peut être simple de déduire que moins d’étrangers viennent s’installer ici. Le pays a souvent été considéré comme un refuge pour la migration, mais le nombre de personnes concernées peut ne pas être aussi important que certains le pensaient.

Projections démographiques de la Grèce

La population en déclin de la Grèce devrait rester sur cette trajectoire dans les années à venir, perdant de plus en plus de personnes chaque année. Cependant, les baisses ne sont pas énormes. Selon les projections actuelles, le taux de croissance annuel pour 2020, qui est de -0,46%, devrait tomber à -0,5% d’ici 2050. Si cette diminution est aussi faible, les changements démographiques ne seront pas trop dramatiques. Selon les mêmes prévisions, la population grecque sera de 9 917 250 en 2030, de 9 509 268 en 2040 et de 9 029 249 en 2050.

Population de la Grèce ces dernières années

2020: 10 423 054 habitants
2019: 10 473 455 habitants
2018: 10 522 246 habitants
2017: 10 569 450 habitants
2016: 10 615 185 habitants
2015: 10 659 750 habitants


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *