Population de la Guyane française 2020

La Guyane française est une collectivité territoriale d’outre-mer de la France, située sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud. La Guyane française est délimitée par le Brésil au sud et à l’est, le Suriname à l’ouest et l’ océan Atlantique au nord-est. La capitale est Cayenne.

La Guyane française compte une population de 298 682 habitants en 2020.

Économie

En 2017, le PIB de la Guyane française aux taux de change du marché était de 5,18 milliards de dollars américains (4,59 milliards d’euros), se classant au premier rang des économies des Guyanes et au 11e rang en Amérique du Sud.

La Guyane française est fortement dépendante de la France métropolitaine pour les subventions, le commerce et les marchandises.

Les principales industries traditionnelles sont la pêche (5% des exportations en 2012), l’extraction de l’or (32% des exportations en 2012) et le bois (1% des exportations en 2012).  Par ailleurs, le Centre Spatial Guyanais a joué un rôle important dans l’économie locale depuis sa création à Kourou en 1964: il représentait directement et indirectement 16% du PIB de la Guyane en 2002 (contre 26% en 1994, l’économie guyanaise se diversifie de plus en plus). Le Centre spatial guyanais employait 1 659 personnes en 2012.

Il y a très peu de fabrication. L’agriculture est en grande partie sous-développée et se limite principalement à la zone proche de la côte et le long de la rivière Maroni. Le sucre et les bananes étaient traditionnellement deux des principales cultures commerciales destinées à l’exportation, mais ont presque complètement disparu. Aujourd’hui, ils ont été remplacés par l’ élevage (essentiellement de bovins de boucherie et de porcs) dans les savanes côtières entre Cayenne et la deuxième plus grande ville, Saint-Laurent-du-Maroni , et le maraîchage (fruits et légumes) développé par les communautés Hmong sédentarisées en Guyane française dans les années 1970, toutes deux destinées au marché local. Une production de riz florissante, développée sur poldersprès de Mana du début des années 1980 à la fin des années 2000, a presque complètement disparu depuis 2011 en raison de l’érosion marine et des nouvelles règles phytosanitaires de l’UE qui interdisent l’utilisation de nombreux pesticides et engrais. Le tourisme, en particulier l’écotourisme , se développe. Le chômage a été constamment élevé au cours des dernières décennies: 20% à 25% (22,3% en 2012). [27]

Religion

La religion dominante de la Guyane française est le catholicisme romain ; les Marrons et certains peuples amérindiens ont leurs propres religions. Le peuple Hmong est également largement catholique en raison de l’influence des missionnaires qui ont aidé à les amener en Guyane française.  Les catholiques guyanais font partie du diocèse de Cayenne.

Démographie

Les estimations des pourcentages de la composition ethnique de la Guyane française varient, situation aggravée par la forte proportion d’immigrants.

Les créoles, ou mulâtres (personnes d’ascendance mixte africaine et française), constituent le groupe ethnique le plus important, bien que les estimations varient quant au pourcentage exact, selon que la grande communauté haïtienne est également incluse. En général, la population créole est estimée à environ 60 à 70% de la population totale si les Haïtiens (comprenant environ un tiers des créoles) sont inclus, et 30 à 50% sans.

Environ 41 000 personnes ou 14% de la population de la Guyane française sont d’origine européenne. La grande majorité d’entre eux sont d’origine française, bien qu’il existe également des personnes d’ ascendance néerlandaise , britannique , espagnole et portugaise .

Les principales communautés asiatiques sont les Chinois (environ 3-4%, principalement de la province du Zhejiang en Chine continentale et de Hong Kong) et les Hmong du Laos (1-2%). Il existe également de plus petits groupes de diverses îles des Caraïbes , principalement Sainte-Lucie ainsi que la Dominique . Les autres groupes asiatiques comprennent les Indiens de l’Est , les Libanais et les Vietnamiens .

Les principaux groupes vivant à l’intérieur sont les Marrons )qui sont d’origine africaine et les Amérindiens . Les Marrons, descendants d’esclaves africains en fuite, vivent principalement le long de la rivière Maroni. Les principaux groupes marrons sont les Saramaca, Aucan (qui vivent tous deux au Suriname ) et Boni (Aluku).

Les principaux groupes amérindiens (qui représentent environ 3 à 4% de la population) sont les Arawaks , les Caraïbes , les Emerillon (maintenant appelés Teko ), Galibi (maintenant appelés les Kaliña ), Palikur , Wayampi et Wayana.

La population de la Guyane française des années précédentes

2019: 290 832 habitants
2018: 282 938 habitants
2017: 275 191 habitants
2016: 275 191 habitants
2015: 260 999 habitants


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *