Scandale: Un pasteur pris en flagrant délit d’adultère a été forcé de défiler nυ avec son affiche

A Obi, dans l’État de Nasarawa au Nigeria, un pasteur a été pris en flagrant délit d’adultère avec une des ses fidèles, une femme mariée.
Il a été ensuite contraint de déshabiller et se promener avec une de ses affiches publicitaires.

Aujourd’hui, en Afrique, l’Eglise est envahie par des faux pasteurs qui s’autoproclament prophètes.
«Eglises du réveil», «églises évangéliques», «églises de la guérison», «ministères», «pasteurs autoproclamés»… Toutes sortes de cultes fleurissent depuis des années sur le continent africain, qui promettent monts et merveilles sur terre ou au ciel, en enrichissant les gourous qui les répandent.

En dehors de vouloir s’enrichir sous les dos de leurs pauvres fidèles, certains pasteurs se donnent à des actes abominables.

Mais qui faut-il blâmer ? Le méchant pasteur affamé qui veut se sentir important, le pauvre ignorant fidèle qui cherche la miséricorde divine chez le pasteur, ou les gouvernements qui ne contrôlent pas la montée en puissance des fausses églises ?