Sénégal: Omar Dia tue son colocataire parce qu’il parlait Wolof

Un crime abominable consterne les Rufisquois. La singularité du drame porte sur le fait que le seul tort de la victime est d’avoir parlé wolof. Ce que son bourreau n’a pu souffrir. Omar Dia lui fracassera le crâne d’un coup de pilon.  

L’affaire qui a failli être noyée par la campagne des élections législatives, alimente toujours les débats dans les quartiers Fass et Daresalam à Rufisque. Omar Dia, un « Halpulaar » enraciné dans ses traditions et qui ne peut souffrir qu’on parle Wolof dans la maison de son oncle.

Son enracinement excessif l’a conduit à commettre un homicide. Sa victime, un jeune de 30 ans, Sadio Diallo, avec qui il cohabitait.

Placé en garde à vue, il a , par la suite, été déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt, pour homicide volontaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *