Population de l’Espagne 2020

L’Espagne, connu officiellement comme le Royaume d’Espagne, est un Etat souverain et un Etat membre de l’Union européenne, une Union, située sur la péninsule ibérique au sud – ouest de l’Europe. Au sud, il est bordé par la mer Méditerranée, à l’exception d’une petite frontière avec Gibraltar ; au nord et au nord-est, elle est bordée par la France , Andorre et le golfe de Gascogne; à l’ouest et au nord-ouest, il borde l’océan Atlantique et le Portugal . La frontière avec le Portugal, longue de 1 214 km (754 miles), est la plus longue frontière ininterrompue de l’Union européenne .

Le pays est une démocratie sous une monarchie constitutionnelle et est organisé dans un style de gouvernement parlementaire. En 2020, la population de l’Espagne était estimée à 46,75 millions d’habitants, ce qui la classait au 30ème rang mondial.

Selon le recensement de 2008, l’Espagne comptait environ 46 157 822 habitants. La population de l’Espagne avait déjà été enregistrée en 2012 avec 46,6 millions d’habitants. Ces chiffres sont significatifs puisque la population totale en 1960 s’élevait à 30,5 millions selon Eurostat.

Superficie et densité de population

505 992 kilomètres carrés constituent la surface totale de ce pays. Cela s’est traduit par une densité de population d’environ 92,4 habitants au kilomètre carré. La densité de population est inférieure à celle de la plupart des autres pays d’Europe occidentale. À l’exception de Madrid , la capitale de l’Espagne, les régions peuplées du royaume d’Espagne sont situées le long du littoral du pays.

Démographie

En termes de langues utilisées à la maison et en tant que communications officielles du gouvernement, selon le World Factbook, il y a: l’espagnol castillan (officiel au niveau national) 74%, le catalan (officiel en Catalogne , les îles Baléares et la langue de la Communauté valencienne (où il est appelé valencien)) 17%, le galicien (officiel en Galice) 7%, basque (Pays basque et dans la région basque de Navarre) 2%, aranais (officiel au nord-ouest de la Catalogne (Vall d’Aran) avec le catalan.

Religion et santé

Le Royaume d’Espagne n’a actuellement pas de religion officielle. Ceci en dépit du fait que plus de 90% de la population préfère s’identifier comme catholique. La constitution de 1978 a supprimé le catholicisme romain en tant que religion officielle de l’État. Alors qu’une grande partie de la population serait catholique, 63% ont confirmé qu’ils ne participaient jamais à aucun service religieux dans le pays.

L’espérance de vie de l’Espagne est l’une des plus élevée du monde, dépassant même l’Australie , les États-Unis, le Canada et la Norvège. L’espérance de vie est de 79,6 ans pour les hommes et de 85,6 ans pour les femmes, soit une espérance de vie moyenne de 82,6 ans. Selon un rapport de l’OMS publié en 2013, le Royaume d’Espagne se situerait ainsi au cinquième rang des Espérance de vie dans le monde. L’âge médian en Espagne est actuellement d’environ 42,7 ans.

L’espérance de vie à la naissance donne le nombre d’années qu’un enfant vivrait si les conditions de mortalité prévalant au moment de la naissance restaient les mêmes tout au long de sa vie. L’Espagne a le 3ème plus bas niveau de vies perdues au monde. Certains attribuent cela au régime méditerranéen, tandis que d’autres disent que c’est parce que le pays se comporte bien contre les causes de décès telles que divers types de cancer.

Une forte baisse du taux de natalité a été observée au cours du dernier quart du 20e siècle. Le taux de fécondité de 1,49 en Espagne est par la suite inférieur à la moyenne de l’UE, mais il a augmenté depuis la fin des années 90. Le taux de natalité est passé de 9,10 naissances pour 1 000 habitants à 10,9 sur une période de dix ans de 1996 à 2006. Le taux de natalité en 2016 est estimé à 9,6. En 2018, le taux de fécondité des femmes est de 1,5 naissance par femme. Les femmes atteignent généralement  l’âge de 30 ans avant la naissance de leur premier enfant.

En termes de qualité de vie, de soins de santé et d’accès indispensable à l’eau potable et à l’assainissement, l’Espagne se porte relativement bien. L’accès à l’eau potable a été amélioré pour 100% de la population, et seulement 1% reste en difficulté en termes d’accès à des mesures d’assainissement améliorées. En outre, les soins de santé représentent environ 9% du PIB national chaque année, et ils financent au moins 3 médecins pour 1 000 habitants et au moins 3 lits pour 1 000 résidents.

Histoire de la population en Espagne

La population espagnole est en augmentation, notamment après l’adoption du programme d’amnistie de trois mois par le gouvernement, qui permettait aux immigrants d’obtenir le statut légal de résidents d’Espagne. Lorsque la population a franchi la barre des 40 millions d’habitants, la densité de population était d’environ 79 habitants au kilomètre carré.

Le taux de croissance de la population a connu une forte augmentation au début du XXe siècle en raison de l’essor des secteurs industriels en Espagne, et plus encore dans les années 1960 et 1970. Cependant, cette situation était aggravée par la répartition inégale de la population au fil du temps. Les zones urbaines ont connu une croissance massive, les villages espagnols connaissant des baisses importantes. Dans les années 1980, alors que l’économie se trouvait dans une impasse, la croissance de la population a également été directement touchée. L’état de l’économie a également contraint certains citoyens espagnols à migrer vers d’autres pays européens, ce qui a eu un impact négatif sur la croissance démographique.

Le taux de croissance a toutefois été rétabli dans les années 90. Les citoyens du Royaume d’Espagne sont un mélange de natifs et de divers immigrants étrangers. La population espagnole a considérablement augmenté du fait des migrations en provenance d’Amérique latine, d’Europe orientale, d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne. Les gens émigrent en Espagne en grand nombre, principalement pour passer leur retraite le long du littoral, mais aussi en raison des nombreuses opportunités de prospérité pour les entreprises.

Croissance démographique de l’Espagne

En 2009, le nombre de résidents s’élevait à 46 661 950 et la densité de population à 90 personnes par kilomètre carré (ou 231 par kilomètre carré). Malgré le fait que la population augmente régulièrement, une grande partie de la population se concentre dans les grandes villes d’Espagne telles que Madrid et Barcelone. Les zones rurales du pays, malgré la croissance soutenue, ont connu un déclin démographique.

Au cours du 20ème siècle, la population de l’Espagne a doublé, bien que la tendance soit inégale en raison de la migration interne à grande échelle des zones rurales vers les zones urbaines avec des industries de base dans l’économie. La même pratique de migration interne a été observée dans d’autres pays d’Europe occidentale, la préférence pour les villes urbaines ayant des industries d’importance pour l’économie augmentant. Au moins 11 des 50 provinces du pays ont connu une croissance démographique négative au cours de ce siècle.

Projections démographiques en Espagne

La croissance du passé s’est pratiquement ralentie et le taux de changement actuel est pratiquement nul. Cependant, dans les années à venir, la population devrait en réalité diminuer, mais pas de façon drastique. La population devrait atteindre 46 115 125 en 2030.

Population de l’Espagne ces dernières  années

2020: 46 754 778 habitants
2019: 46 736 776 habitants
2018: 46 692 858 habitants
2017: 46 647 428 habitants
2016: 46 634 140 habitants
2015: 46 671 926 habitants


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *