Quelle est la différence entre revenus reportés et charges à payer?

Les revenus reportés sont la partie des revenus d’une entreprise qui n’a pas été gagnée, mais des espèces ont été collectées auprès des clients sous forme de paiement anticipé. Les charges à payer sont les dépenses d’une entreprise qui ont été engagées mais pas encore payées.

À titre d’exemple, les entreprises SaaS qui vendent des abonnements prépayés avec des services rendus dans le temps différeront les revenus pendant la durée du contrat et utiliseront la comptabilité d’exercice pour démontrer comment l’entreprise s’en sort à long terme. Cette approche permet de mettre en évidence à quel point les ventes contribuent à la croissance et à la rentabilité à long terme .

Par exemple, si une société de logiciels signe un client pour un contrat de service de trois ans pour 48 000 $ par an, et que le client paie 48 000 $ à la société le 1er janvier pour le service de maintenance pour toute l’année. Après avoir reçu le paiement, la société débitera 48 000 $ en espèces et créditera (augmentera) le compte de produits reportés de 48 000 $. Au fur et à mesure que le temps passe et que les services sont rendus, l’entreprise doit débiter le compte de produits reportés et porter un crédit au compte de revenus . Par exemple, le 1er février, la société doit comptabiliser 4 000 $ en crédit dans le compte de revenus (48 000 $ / 12 = 4 000 $) et débiter 4 000 $ dans le compte de revenus différés pour montrer que les services ont été fournis et que les revenus ont été comptabilisés pour la période du Du 1er janvier au 31 janvier.

Revenus reportés

Les produits reportés sont une obligation du bilan d’une entreprise qui reçoit le paiement anticipé parce qu’elle doit au client des produits ou des services.

Les revenus différés sont plus courants parmi les sociétés qui vendent des produits ou services par abonnement qui nécessitent des paiements anticipés.
Des exemples de revenus non gagnés sont les paiements de loyer effectués à l’avance, le prépaiement pour les abonnements aux journaux, le prépaiement annuel pour l’utilisation du logiciel et l’assurance prépayée .

Dans le cas d’un prépaiement, les biens ou services d’une entreprise seront livrés ou exécutés dans une période future. Le prépaiement est comptabilisé au passif du bilan sous forme de produits différés. Lorsque le bien ou le service est livré ou exécuté, le revenu différé devient un revenu gagné et passe du bilan au compte de résultat.

Charge à payer

En vertu des principes de comptabilisation des produits de la comptabilité d’exercice, les produits ne peuvent être enregistrés que lorsqu’ils sont gagnés au cours d’une période où tous les biens et services ont été exécutés ou livrés. Si les biens ou services d’une entreprise n’ont pas été exécutés ou livrés, mais qu’un client a payé pour un service futur ou un bien futur, les revenus de cet achat ne peuvent être comptabilisés en tant que revenus dans la période au cours de laquelle le bien ou le service est rendu ou livré.

Selon les principes de comptabilisation des charges de la comptabilité d’exercice, les charges sont enregistrées dans la période au cours de laquelle elles ont été encourues et non payées. Si une entreprise engage une dépense au cours d’une période mais ne paiera pas la dépense avant la période suivante, la dépense est inscrite au passif du bilan de l’ entreprise sous la forme d’une charge à payer. Lorsque la dépense est payée, elle réduit le compte de charges à payer au bilan et réduit également le compte de trésorerie au bilan du même montant. La charge est déjà reflétée dans le compte de résultat de la période au cours de laquelle elle a été encourue.

Retenons
  • Les revenus reportés sont la partie des revenus d’une entreprise qui n’a pas été gagnée, mais des espèces ont été collectées auprès des clients sous forme de paiement anticipé.
  • Les charges à payer sont les dépenses d’une entreprise qui ont été engagées mais pas encore payées.
  • Les abonnements prépayés avec services rendus dans le temps différeront les revenus sur la durée du contrat et utiliseront la comptabilité d’exercice pour démontrer comment l’entreprise se porte sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *