Transport de particules par le vent

La puissance du vent à éroder dépend de la taille des particules, de la force du vent et de la capacité des particules à être captées. Le vent est une force d’érosion plus importante dans les régions arides que humides.Le vent transporte de petites particules, telles que du limon et de l’argile, sur de grandes distances, même à mi-chemin à travers un continent ou un bassin océanique entier. Les particules peuvent être suspendues pendant plusieurs jours. Le vent capte plus facilement les particules sur le sol perturbé, tel qu’un chantier de construction ou une dune de sable. Tout comme l’eau qui coule, le vent transporte les particules sous forme de charge de fond et de charge en suspension. Pour le vent, la charge du lit est constituée de particules de la taille d’un sable, dont beaucoup se déplacent par saltation. La charge en suspension est constituée de très petites particules de limon et d’argile.

L’érosion éolienne

Le vent est une force d’érosion plus forte dans les régions arides que dans les régions humides car les vents sont plus forts. Dans les zones humides, l’eau et la végétation lient le sol, ce qui le rend plus difficile à ramasser. Dans les régions arides, les petites particules sont sélectivement ramassées et transportées. Lorsqu’ils sont retirés, la surface du sol devient plus basse et plus rocheuse, provoquant une déflation. Ce qui reste est un pavé désert, une surface recouverte de particules de taille de gravier qui ne sont pas pour le vent facile à déplacer. Les particules déplacées par le vent effectuent le travail d’abrasion. Lorsqu’un grain frappe un autre grain ou une surface, il érode cette surface. L’abrasion par le vent peut polir les surfaces naturelles ou créées par l’homme, telles que les bâtiments. Les pierres devenues polies et facettées à cause de l’abrasion par des particules de sable s’appellent des ventifacts. Les roches exposées dans les zones désertiques développent souvent un revêtement brun foncé à noir appelé vernis du désert. Le vent transporte des particules de la taille d’une argile qui réagissent chimiquement avec d’autres substances à des températures élevées. Le revêtement est formé d’oxydes de fer et de manganèse. Les pétroglyphes sont souvent gravés dans le vernis du désert par les civilisations antérieures des régions arides.

Déposition de particules par le vent

Les déserts et les rivages ont parfois des dunes de sable. Les dunes de plage ont des compositions différentes selon leur emplacement. Les dunes de plage sont généralement en quartz, car dans les zones humides, d’autres minéraux s’intègrent dans les argiles. Sous les tropiques, les dunes de sable peuvent être composées de carbonate de calcium, ce qui est courant. Dans les déserts, les dunes de sable peuvent être composées d’une variété de minéraux. Les dunes de sable sont généralement très uniformes en taille et en forme. Les particules ont une taille de sable, car les particules plus grosses sont trop lourdes pour être transportées en suspension par le vent. Elles sont arrondies, car les grains arrondis roulent plus facilement que les grains angulaires. Pour que les dunes de sable se forment, il doit y avoir une réserve de sable abondante et des vents stables. Un vent fort ralentit, souvent au-dessus d’un obstacle, tel qu’un rocher ou une végétation, et laisse tomber son sable. Lorsque le vent monte et franchit l’obstacle, sa vitesse augmente. Il transporte les grains de sable le long du côté de la dune en pente douce et au vent par la saltation. Lorsque le vent passe au-dessus de la dune, sa vitesse diminue. Le sable cascade le long de la crête, formant la face de glissement de la dune. La face de glissement est raide car elle se situe à l’angle du repos pour le sable sec, environ 34 degrés. Le vent dépose les dunes de sable, couche par couche. Si le vent change de direction, des lits en travers se forment. Les lits transversaux sont nommés pour la manière dont chaque couche est formée à un angle avec le sol. Les types de dunes qui se forment dépendent de la quantité de sable disponible, du caractère et de la direction du vent, ainsi que du type de sol sur lequel le sable se déplace.

Lœss

Le limon soufflé par le vent et l’argile déposée couche par couche sur une grande surface sont en loess. Les dépôts de loess se forment sous le vent des décharges glaciaires ou du désert, où de fines particules sont disponibles. Les dépôts de Loess constituent des sols très fertiles dans de nombreuses régions du monde. La boue à grains fins de l’océan profond est formée de limons et d’argiles apportés de la terre par le vent. Les particules se déposent à la surface de la mer, puis se déposent lentement dans les fonds océaniques profonds, formant des argiles brunes, verdâtres ou rougeâtres. Les cendres volcaniques peuvent également se déposer sur le fond marin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *