Un repenti de Boko Haram : « On croyait que c’était pour la religion mais c’était un business »

Baba Gana, 32 ans, a rejoint les rangs de Boko Haram pour un salaire d’environ 220 000 FCFA par mois. Durant son séjour chez Boko Haram, le jeune affirme avoir beaucoup appris à tuer plutôt qu’à lire le coran.
Dans l’île nigériane Dogon Chuku, Baba Gana a su profiter de tout : des pillages des villages, des femmes
Kidnappées…
Il tuait pour la religion, violait des femmes au nom de la religion jusqu’à ce qu’il se rend compte que ce que faisait Boko Haram n’avait rien avoir avec l’islam.
« J’ai pris plaisir à tuer. Je me sentais puissant. On a beaucoup tué, kidnappé. On croyait que c’était pour la religion, puis j’ai compris que c’était un business », dit-il.