Adénovirus : Symptômes, Prévention et traitements

Les Adénovirus sont un ensemble des virus –environs 100 différents sérotypes– dont 51 sont pathogènes pour l’être humain.

Symptômes

Les adénovirus peuvent causer un large éventail de maladies telles que le rhume, la gorge irritée, la bronchite (une condition qui se produit lorsque les voies respiratoires dans les poumons se remplissent de mucus et peuvent provoquer des spasmes, ce qui provoque une toux et un essoufflement), la pneumonie (infection des poumons), la diarrhée, la conjonctivite, la fièvre, la cystite, l’inflammation de l’estomac et des intestins (gastro-entérite), une maladie neurologique  (conditions qui affectent le cerveau et la moelle épinière)…

Les adénovirus provoquent rarement une maladie grave ou la mort. Cependant, les nourrissons et les personnes ayant un système immunitaire affaibli, ou une maladie respiratoire ou cardiaque existante, sont plus à risque de développer une maladie grave due à une infection adénovirale.

Transmission

Les adénovirus sont généralement transmis d’une personne infectée à d’autres par :
– un contact personnel étroit, comme toucher ou serrer la main,
– l’air en toussant et en éternuant,
– toucher un objet ou une surface avec des adénovirus, puis toucher sa bouche, son nez ou ses yeux avant de se laver les mains

Certains adénovirus peuvent se propager à travers les selles d’une personne infectée, par exemple, lors du changement de couche. L’adénovirus peut également se propager dans l’eau, comme les piscines, mais c’est moins commun.

Parfois, le virus peut être libéré du corps pendant une longue période après qu’une personne se rétablit d’une infection à adénovirus, en particulier chez les personnes qui ont un système immunitaire affaibli. Cette « excrétion du virus » se produit généralement sans aucun symptôme, même si la personne peut toujours transmettre l’adénovirus à d’autres personnes.

La prévention

Le vaccin contre l’adénovirus est réservé aux militaires américains.

Il n’existe actuellement aucun vaccin contre l’adénovirus à la disposition du grand public.

On peut se protéger et protéger les autres contre les adénovirus et autres maladies respiratoires en suivant quelques étapes simples :
– Laver  les mains souvent avec de l’eau et du savon
– Se couvrir la bouche et le nez lorsqu’on tousse ou éternue
– Éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche avec des mains non lavées
– Éviter le contact étroit avec les personnes malades
– Rester à la maison quand on est malade

Le lavage fréquent des mains est particulièrement important dans les milieux de garde d’enfants et les établissements de soins de santé.

Les adénovirus sont résistants à de nombreux produits désinfectants courants et peuvent rester infectieux pendant de longues périodes sur les surfaces et les objets. Il est important de maintenir des niveaux adéquats de chlore dans les piscines afin de prévenir les épidémies de conjonctivite causées par les adénovirus.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique pour les personnes atteintes d’une infection adénovirale. La plupart des infections à adénovirus sont bénignes et peuvent nécessiter seulement des soins pour aider à soulager les symptômes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *