Asmine, comorienne, refuse le grand mariage pour se marier avec un sénégalais

Asmine, jeune fille comorienne de 21 ans qui vit actuellement en France, vit le parfait amour avec un sénégalais connu sous le nom de Sydia. Ils sont ensemble depuis plus de 6 mois et veulent  déjà s’unir par les liens sacrés du mariage.

Seul problème, les parents d’Asmine l’ont réservée pour le grand mariage. Ils veulent la marier avec  un jeune du village.

Le grand mariage comorien est un rite de passage très respecté pour lequel les familles épargnent parfois toute une vie. Il dure plusieurs jours. Il est souvent organisé avec deux personnes du même village. Il est très codifié. Il permet aux comoriens d’accéder à un nouveau statut social.

Asmine dit être fière d’être comorienne mais comorienne nouvelle. Elle avoue avoir un peu honte de la coutume comorienne.

« Je suis fière d’être comorienne mais j’ai parfois un peu honte de la coutume comorienne.  J’aime être une comorienne nouvelle, une comorienne qui peut sortir s’amuser avec des filles ou des garçons. J’ai parfois même un peu honte parce que je trouve mes parents un peu racistes », dit Asmine.

Quant à Sydia, il comprend parfaitement l’attitude des parents d’Asmine mais refuse de renoncer à elle.

« Même chez nous les parents sont comme ça. Les mariages se font souvent avec des personnes de même ethnie. Les wolofs avec les wolofs, les peuls avec les peuls, les soninkés avec les soninkés. […]  J’aime beaucoup Asmine. Elle est trop gentille avec moi, on a la même religion et je la trouve belle », explique Sydia.

Si Asmine et Sydia arrivent à officialiser leur union, ils ne seront pas les premiers à le faire.  Les mariages mixtes entre comoriens et sénégalais se font de plus en plus en France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *