Journée internationale des droits de l’enfant 2018

La Conférence mondiale pour le bien-être des enfants de Genève, en Suisse, a proclamé le 1er juin Journée internationale des enfants en 1925.  Elle est généralement marquée par des discours sur les droits et le bien-être des enfants et d’autres événements impliquant des enfants.

La Journée internationale de la protection de l’enfance a été ensuite adoptée par la Fédération démocratique internationale des femmes lors de son congrès à Moscou le 4 novembre 1949. Elle a été ensuite célébrée dans plusieurs pays depuis le 1er juin 1950 Jusqu’à 1960 quand la  date  a été ramenée au 20 novembre suite à l’adoption de la journée par les Nations Unies. En effet, Le 20 novembre 1959, les Nations Unies ont adopté la Déclaration des droits de l’enfant avant l’adoption de  la Convention relative aux droits de l’enfant le 20 novembre 1989.

Officiellement, sur recommandation des Nations Unies, la journée internationale de l’enfance est célébrée le 20 novembre de chaque année.

L’UNICEF est déterminé à atteindre les objectifs qui s’appliquent aux besoins des enfants afin qu’ils aient tous droit aux droits fondamentaux inscrits dans le traité international de 1989 sur les droits de l’homme. L’UNICEF fournit des vaccins, travaille avec les décideurs politiques pour de bons soins de santé et l’éducation et travaille exclusivement pour aider les enfants et protéger leurs droits.

La Journée mondiale de l’enfance n’est pas seulement un jour pour célébrer les enfants pour ce qu’ils sont, mais pour sensibiliser les enfants du monde entier à la violence, à l’exploitation et à la discrimination. Les enfants sont utilisés comme travailleurs dans certains pays, plongés dans des conflits armés, vivant dans la rue, souffrant de différences telles que la religion, les problèmes de minorités ou les handicaps. Les enfants qui ressentent les effets de la guerre peuvent être déplacés en raison du conflit armé et peuvent subir un traumatisme physique et psychologique. Les violations suivantes sont décrites dans le terme «enfants et conflits armés»: recrutement et enfants soldats, meurtre / mutilation d’enfants, enlèvement d’enfants, attaques contre des écoles / hôpitaux et refus de l’accès humanitaire aux enfants. Actuellement, environ 153 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans sont contraints au travail des enfants.  L’Organisation internationale du travail a adopté en 1999 l’interdiction et l’élimination des pires formes de travail des enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *