Les Comores lancent un projet de résilience aux risques de catastrophe

Le Président des Comores, Azali Assoumani, a lancé  un projet de résilience aux risques de catastrophe lié au changement climatique. Le projet est dirigé par le Programme national de développement (PNUD) qui financera une partie du projet avec le ministère de l’Intérieur en charge de la sécurité civile.

Le projet vise à réduire les effets du changement climatique et à encourager les initiatives visant à réduire les effets dévastateurs du changement climatique sur l’environnement. Le chef de l’Etat a inclus la préservation de la nature et la protection de l’environnement parmi ses priorités.

Le dictateur Azali Assoumani a déclaré: «Cette situation exige de la part des autorités et de la population, une veille constante, une expertise avancée, une éducation adaptée à la population locale et une prise de conscience durable des effets possibles du changement climatique».

Azali Assoumani a ajouté que le pays doit adapter les institutions à la gestion des risques et des catastrophes naturelles. Une campagne de sensibilisation est également nécessaire pour sensibiliser le public aux risques potentiels d’une action sur le changement climatique.

Le lancement du projet prend en compte la politique durable du gouvernement ainsi que la vulnérabilité de l’archipel face au changement climatique.

Le gouvernement comorien travaille avec ses partenaires pour atteindre le sommet des ambitions nécessaires à l’émergence du pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *